AccueilAccueil  FAQFAQ  GalerieGalerie  RechercherRechercher  GroupesGroupes  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion      

Partagez | 
 

 Réception au bord de l'eau.



avatar
Invité

Invité



Mar 26 Juil 2011 - 18:22


~Réception au bord~
de l'eau.





C
e jour-là le ciel était ensoleillé. Aucun nuage venait perturber la réception que donnait Ciel Phantomhive pour l'anniversaire d'une œuvre caritative que la reine Victoria avait créé. Tout les gens de l'aristocratie étaient conviés. D'immenses tentes blanches étaient montées pour accueillir plusieurs sorte de choses. Un buffet de qualité préparer avec soins par le majordome renommé, une autre tente accueillait des chaises et des tables pour pouvoir discuté tranquillement, une autre pour l'amusement,... Tout avait été pensé dans le moindre détail, jusqu'à un orchestre qui jouait doucement pour ne pas perturber le doux son du ruisseau. Les conviés semblaient passer un agréable moment et ce fait réjouissait Sebastian. D'un œil attentif, il surveillait les faits et gestes de beaucoup de personnes : son maître, les autres domestiques de la maison des Phantomhive et des conviés. Il fallait que cette journée qui s'annonçait prometteuse ne soit pas gâché, en aucun cas.
Laissant Ciel un moment pour vérifier si tout se passait comme convenu, le jeune homme brun à la queue de pie s'arrêta un moment près du ruisseau. Il semblait que quelqu'un avait perdu une breloque sans importance. Ce dernier se baissa tout de même et ramassa l'objet. Sebastian observa l'objet et senti une présence étrange qui s'avançait vers le ruisseau. Il rangea l'objet et se retourna. Un jeune femme lui apparût. D'abord observateur, le majordome s'inclina légèrement.


avatar
Invité

Invité



Mar 26 Juil 2011 - 19:30
Comme cela était étrange. La petite poupée avait remarqué ce garçon, non pas parce qu'il lui plaisait, loin de là. Il avait la même aura étrange que celui qui avait tuer ses parents. Ce pion de La Bratva. Elle s'était approcher doucement mais l'homme aux yeux thé c'était déjà incliner, en une grande courbette que seul les majordomes avaient le secret. Elle savait que s'incliner devant lui porterait préjudice à son image et lui fit un bref mouvement de la tête, pour le saluer. Lui, cet homme, il l'intriguait... Pour intriguer Juliette, il en fallait beaucoup mais lui. En quelques secondes son attention avait été rivé dans ses yeux. Ill n'était pourtant pas comme elle, ni un simple humain. Même si il aurai était un Démon, elle n'aurai pas pu détourner les yeux. Elle se le répéta " Ce n'est pas ça que j'étais venue demander". Enfin, elle se décida a lui parler, à cette créature comme elle.



- Monsieur, relevez vous, je vous prie. Je ne mérite pas autant d'attention de votre part .



Juliette porta sa main devant ses lèvres pour cacher un petit rire cristallin qui sorti de sa bouche.



- Comment vous nommez vous ?



Curieuse question en effet. Elle ne voulais pas le connaitre mais elle lui demandait son nom. Peu être que Juliette ne voulait pas réprimer ses pulsions en fin de compte.




avatar
Invité

Invité



Mar 26 Juil 2011 - 23:53
Le jeune homme à la queue de pie se redressa doucement sous l'ordre de la jeune fille. Elle ne méritait pas autant de la part d'un Majordome ? Pourtant ayant ce statu Sebastian se devait être respectueux avec tout les conviés quoi qu'il en est de leur statu. La présence qu'il avait ressenti avait enfin une forme physique et se tenait devant lui. Le jeune homme brun prit soins de retenir chaque détail du physique de cette jeune fille au cheveux bouclés couleur doré. Le "diable de majordome" Afficha un sourire qu'il avait apprit à faire sans le penser. Cependant toute les personnes à qui il était destiné croyaient que son sourire était franc. Seul Ciel Phantomhive savait percer le vrai du faux chez Sebastian.

-Je me nomme Sebatian Michaelis, majordome du comte Ciel Phantomhive. Puis-je vous demander le votre en retour si cela ne vous dérange pas ?


Dernière édition par Juliette DoSantos le Mer 27 Juil 2011 - 18:30, édité 1 fois (Raison : Fautes)


avatar
Invité

Invité



Mer 27 Juil 2011 - 0:44
Sébastian Michaelis ? Et bien, quel nom charmant pensa la demoiselle avant de répondre à son tour :

- Juliette DoSantos, gérante et Styliste de la maison White Brid, enchantée Monsieur le majordome de Ciel Phantomhive. Ou devrais-je dire Mr Michaelis.

Elle sourit, ce sourire de politesse qu'elle affichait en permanence, pourtant, ce garçon l'intriguait... Elle ne pouvait détourner e regard, il avait quelque chose de comment dire, de dangereux, d'interdit pour elle, l'ange.
Elle le regarda longuement, essayant de lire dans ses yeux. Et elle rougit, quelle impolitesse. On n’en regardait pas un homme si longtemps dans les yeux. Juliette pris une longue mèche de ses cheveux blonds et l'enroula entre ses doigts, l'air gênée, elle l'inclina et se retira de devant le majordome. Elle était troublée... Trop troublée pour que cet homme soit un homme ordinaire. Aimant bien trop le jeu, elle le voulait, vouloir jouer avec un être si différent des autres. Elle pensa tout haut, en le regardant :


- Et si non jouions ?


avatar
Invité

Invité



Mer 27 Juil 2011 - 1:10
Le jeune homme pouvait enfin poser un nom sur la silhouette qu'il avait jugé parfaite. Peut-être même un peu trop. Styliste de White Brid ? Le majordome en avait entendu que de vague propos à ce sujet. Il avait apprit que cette société faisait dans la couture et apportait le rêve aux jeunes filles. Du moins, c'est ce qu'avait dit Miss Lizzy. A en juger par la robe que Juliette portait, cette maison de couture n'était pas de basse qualité. Le sourire de la jeune fille fît l'effet telle une décharge électrique chez Sebastian. Bien qu'à ce temps-là, il n'y avait pas d'électricité. Le jeune homme à la queue de pie perdit son "faux-sourire" et fît presque des yeux ronds. En un laps de temps, le majordome se reprit. Voyant que Juliette jouait avec une mèche de ses cheveux, il en déduisit qu'elle devait être quelque peu stressée. Cette conviée intrigua le jeune homme. Rougissant, elle se retira et proposa un jeu.

-Pardonnez-moi Lady mais ce serait déplacé qu'un "diable de majordome" participe à un de ces jeux. De plus, ne vous méprenez pas, je dois m'occuper du bien être des conviés.

A ses paroles Sebastian déposa la main droite sur son coeur. Il prenait vraiment sa tache au sérieux, même si une créature telle que Juliette l'intriguait et qu'il voulait en déduire ce qu'elle était réellement.


avatar
Invité

Invité



Mer 27 Juil 2011 - 10:25
Juliette n'était pas surprise, ce majordome l'avait intrigué mais, il était si bien fait, capable d'être aussi élégant et poli. Ravissant pensa t'elle. Mais il n'avait pas compris que cette invitation à jouer n'était pas une question. Il était déjà entré dans la spirale quand il lui avait donné son nom. Et puis, ce " diable de majordome", elle n'avait pas eu tord, il était bien différent. Mais le jeu de Juliette avait déjà commencé. Elle remonta, pour mieux se déplacer sa robe de velours robe, ouverte sur le devant pour faire apparaître un jupon noir à froufrou, ornée de perle des indes et de dentelle française. Par-dessus, une robe plus coute était posé, un rouge plus foncée, finie de perle Un corset noir ce mélangeait au rouge carmin du buste de la robe rouge foncée. Affinant la taille et la rendant élégante. Les manches laissaient les épaules découverte et offrait un magnifique petit décolté taillée en V puis recouvert de résille, fine, fini par un nœud de soie moire. Les manches elles étaient en deux parties. L’une rouge foncée se terminant par le même nœud que sur le décolté. La deuxième était de la même couleur que la robe du dessous. Et s’évasaient au niveau du coude. Elle ne se rua pas sur le majordome mais elle lui mit un doigt sur les lèvres pour le faire taire :

- Tu permets que je t'explique que mon jeu n'est pas des plus enfantins. Jouons, ce jeu ou tu trouveras peu être la vrai Juliette DoSantos. Tout cela en faisant ton trvail avec brio. Hein Sebby-chan.

Elle se recula et retourna dans la foule au milieu des invités.


avatar
Invité

Invité



Mer 27 Juil 2011 - 13:38
Sebastian droit comme un piquet regarda la jeune femme s'éloigner. A l'avenir il se dit qu'il fallait mieux être prudent avec ce genre de femme. A la fois flatté et sur ses gardes, le majordome continua le travail qui l'attendait. Une fois fait, il se mêla aux invités afin de retrouver Ciel mais, tomba sur la jeune femme aux cheveux d'or. Vu qu'elle se trouvait de dos, il espéra qu'elle ne l'avait pas vu. Au moment de faire marche arrière, une personne haut placé qui était venu au manoir il y avait quelques jours arrêta le jeune homme et demanda où se trouvait Ciel.

-Je suis désolé, je pense qu'il doit être en compagnie de Lady Elizabeth. Je lui informerai que vous voulez lui parler my Lord.

L'homme le remercia et s'éloigna. Un bruit suspect attira l'attention de Sebastian dans une tente. Il s'avança et trouva Finian à quatre pattes sous une table.

" Mais qu'es-ce qu'il se passe ? "

Le domestique maladroit lui expliqua qu'il y avait un chat sous la table et qu'il voulait s'en débarrasser lui-même. Un chat ?! Sebastian le congédia et récupéra la petite créature inoffensif. En admiration devant cet animal, le majordome devait tout de même éloigner la pauvre petite bête sans défense de ce lieu. Chat dans les bras il s'éloigna et déposa l'animal non loin du lieux de réception.

-Tu sera bien mieux ici petite créature...


avatar
Invité

Invité



Mer 27 Juil 2011 - 16:12
Ce n’était que peu souvent que Juliette s’amusait dans ce genre de réception… Mais là, son attention était virée sur tous les convives. Normalement, à cette heure elle jouait… Mais elle jouait où avait t’elle la tête. Elle regarda autour d’elle, cherchant non pas ce majordome mais le sien. Céleste Caeles, ange à la beauté figé. Lui aussi la cherchait. Juliette lui raconta son interpellation avec Sébastian. Bien que ce dernier ne fût pas d’accord pour que sa maîtresse s’approche de lui, il lui demanda.

- Madame, que comptais vous faire ?
- Céleste, je joue, tu ne vois pas ? C’est pourtant clair, je veux savoir pourquoi un homme aussi banal attire autant mon attention. C’est bien rare.
- Je doute que Madame, lui fasse l’effet qu’elle désire…
- Plaît-il ?
- Navrée Madame, je m’excuse …

Puis, Juliette le remarqua près du sous-bois, un chat, il ramenait un chat hors de la fête. Elle rit heureuse. Elle s’approcha d’une jeune fille qui portait l’une de ses créations. Elle discuta longuement avec cette Mlle Lizzy. Puis enfin de compte, le Comte Phantomhive vint de lui-même rejoindre sa fiancée. Juliette préféra ce retiré, mais elle percuta de plein fouet le majordome de la maison. Et sans savoir pourquoi, Céleste vient se placer devant sa maîtresse comme pour la protéger. Elle lui demanda de ce retirer et de retourner à sa place, ce qu’il fit. Juliette s’approcha alors de Sébastian et lui susurra à l’oreille :


- C’est bien vrai que les murmures du démon sont un délice ?


Dernière édition par Juliette DoSantos le Mer 27 Juil 2011 - 18:33, édité 1 fois


avatar
Invité

Invité



Mer 27 Juil 2011 - 18:21
Sebastian revint à la réception quand Juliette le heurta de plein fouet. L'homme accompagnant la jeune femme se mit entre eux deux et semblait la protéger comme si elle était précieuse. Miss DoSantos congédia alors cette personne qui devait être sûrement son majordome. Sébastian, lui, restait de marbre. La créature s'avança et lui susurra à son oreille. Elle demandait s'il était vrai que les murmures d'un démon était un délice. Le majordome s'écarta d'un pas et lui répondit sobrement.

-Il y a différents délices dans ce monde. A en juger ce que l'on dit sur ces êtres, ils auraient un pouvoir de persuasion. Cela provoquerai sûrement une part de délice chez une personne plongé dans son côté sombre. Du moins, c'est ce que dise les légendes. Serait-il déplacé de vous demander la raison de cette question ?

Sebastian resta de marbre face à Juilette. Il était vrai que l'on disait que les paroles d'un démon était un pure délice pour ceux qui se sont perdu et qui ne croient plus au créateur. Cependant, les avances de Miss DoSantos ne l'attirait pas plus cela. Certes elle l'intriguait mais cela en restait là. Le majordome aimait un tout autre plaisir qu'elle ne pouvait lui donner et la gente humaine également. Son plaisir était de dévorer des âmes vengés après un pacte, d'où sa dévotion absolue envers son maître Ciel.


Dernière édition par Sebastian Michaelis le Mer 27 Juil 2011 - 20:09, édité 1 fois


avatar
Invité

Invité



Mer 27 Juil 2011 - 19:00
Elle sourit à la réponse de Sébastian. Il était enfin rentré dans son jeu, enfin, elle s’amusait. Faisant un signe à Céleste, elle regarda le Comte Phantomhive. En affirmant la magnificence de la fête, elle ne pouvait flatter que leur hôte. Mais, elle n’avait pas répondu à la question du majordome. Céleste arriva enfin, tendant à la jeune noble une plume et un parchemin. Cette dernière salua ses interlocuteurs et parti s’installer à une table, de façon à écrire proprement. Céleste, droit comme un I regardait attentivement ce que sa maîtresse traçait à la plume. C’était certes court mais, très explicatif. Juliette réprimait un fou rire en lisant sa missive destiné au majordome:

« Perdre est vraiment une chose immonde, vous avez perdu mon cher. Je vous ai percé à jour avant vous. C’était relativement amusant, Monsieur le démon. »

Donnant un ordre ou deux à Céleste, ce dernier disparu dans la foule et pourtant, la DoSantos, le suivait des yeux. Elle savait ce qu’il devait faire. Un gentil homme lui proposa un thé, ce qu’elle accepta. Céleste ne revenait toujours pas, elle s’inquiétait … Son ange gardien …. Peu être à la prise avec ce majordome des Enfers.


avatar
Invité

Invité



Mer 27 Juil 2011 - 20:33
La jeune femme laissa le majordome sans réponse. Il pensa que sa réponse lui satisfaisait. ce monde habitait vraiment des êtres étranges. Tout d'abord septique, Sebastian retrouva- enfin Ciel et resta à ses côtés. Il parlait affaire avec un invité. Non pas par ennuie, le majordome regarda l'heure à sa montre.

-Veuillez m'excuser Messieurs, l'heure de la représentation aquatique va débuter.

En effet, pour l'occasion, un magnifique spectacle liant l'eau et le feu allait débuter. Le jeune serviteur accompagna son maître près du ruisseau et se posta à ses côtés. A quelques minutes du début, le majordome de Juliette interpella Sebastian. Il lui remit une lettre avec une écriture soignée. De marbre et quelque peu froid avec ce dernier, le diable de majordome lu les quelques mots.

« Perdre est vraiment une chose immonde,
vous avez perdu mon cher. Je vous ai percé à jour avant vous. C’était
relativement amusant, Monsieur le démon. »


Sébastian eu tout d'abord un petit sursaut et avait l'air contrarié. Chose qui frappa Ciel qui lui fît tout de suite la réflexion. Le majordome assura à son maître qu'il en était rien.

"Ainsi son jeu est de démasquer les conviés. Ce n'est pas très poli."

Sebastian fît un regard noir au majordome de cette jeune femme qui avait percé ce qu'il était.

-Veuillez informer à votre maîtresse qu'un magnifique spectacle est sur le point de commencer. Et qu'elle ne peut décliner l'invitation, cela contrariait mon maître. En réponse à sa lettre, je ne me cache nullement.


avatar
Invité

Invité



Mer 27 Juil 2011 - 21:00
Le thé venait d’être bu quand Céleste revint à ses côté. Heureuse de sa venue, Juliette pensa à la réponse de ce Diable. Elle avait gagné. Céleste la pris appart de Lord Frankers, un gentil homme allemand, qui lui faisait la cour.



- Notre hôte nous invite à voir le spectacle qu’il a préparé. Mademoiselle. Il sera vraiment impoli de la manquer.

- Bien Céleste, allons-y. Il est vrai qu’il ne sera pas convenable de louper ça. Monsieur Franckers, voulez vous nous accompagner, mon majordome et moi-même ?



Elle dit cela avec un sourire angélique sur le visage. N’était-elle pas cet ange ? Si, elle l’était… Elle se jouait bien des hommes humains, qui tombaient de bonne grâce dans ses draps. Oui, Juliette DoSantos était vraiment un ange impur. Ce jouant de la vie humaine. Lord Franckers acquiesça et tendit son bras à la belle fleur, qui le pris sans hésitation, se dirigeant vers la rivière.

Là, elle fit le Comte Phantomhive, qu’elle salua d’un bref signe de la tête, s’asseyant dans l’herbe, et non sur une chaise, pour admirer le spectacle qui allait sans nul doute commencer.



- Céleste, surveille bien le majordome. Je ne tiens pas à perdre à mon jeu.



Ce dernier s’inclina profondément :



- Yes, my Princess.


avatar
Invité

Invité



Mer 27 Juil 2011 - 23:01
Tout les invités étaient enfin rassemblés au ruisseau. Le spectacle démarra doucement avec des petits jets d'eau sortant du ruisseau et formait des auréoles d'ondes à la surface de l'eau. L'orchestre accompagnait ce spectacle par une musique douce et paisible. Sebastian restait aux côtés de Ciel et observa chaque détails du spectacle. Une voix ancestral d'homme retenti autour des invités. Il racontait l'histoire de l'ancien temps, où la terre n'était que poussière et une guerre entre le bien et le mal. La puissance de l'eau impressionnait beaucoup de monde. En réalité, beaucoup de personnes croyaient le ruisseau calme, paisible, il en était rien sous l'emprise du spectacle. Au beau milieux de la représentation, l'élément du feu fît une apparition spectaculaire. Le majordome des Phantomhive leva son visage vers le ciel et comme un fait exprès, ce dernier s'assombrit d'un seul coup. Pourtant, il en était rien. Le temps avait juste contribué au spectacle spectaculaire. Certaines flammes jaillirent d'un seul coup de l'eau et menaçaient de brûler vif à l'instant même certains les invités dont Ciel ne portait pas dans son cœur. Cependant personne le savait. L'une d'elle menaçait également la jeune femme aux cheveux d'or. Non, Sebastian n'y était pour rien. Coïncidence ? Pourtant, le majordome la regarda juste à ce moment et eu un petit sourire narquois comme si seulement ce moment l'avait amusé, car dans la seconde suivante il reprit son statue de marbre. L'eau reprît le dessus sur le feu en force et éteignit l'élément. De la vapeur d'eau fît une toile blanche et épaisse dupant la visibilité de tous. Puis, le blason des Phantomhive perça cette vapeur. Le ciel s'éclaircit de nouveau et la légère brise souffla la nappe blanche redonnant une visibilité aux convives.
Comme des fantômes, Sebastian apparût dans une petite barque en compagnie de Ciel qui remercia les invités de leur présence. Le spectacle était enfin terminé et le majordome allait devoir bientôt escorter ce petit monde à une petite barque pour ceux qui désirait faire un tour sur le ruisseau.

-J'espère que le spectacle a été à la hauteur de vos espérance Monsieur.

Ciel lui répondit avec son humour bien à lui qu'il avait été parfait.

-Bien je dois vous laisser à nouveau Monsieur je dois m'occuper de nos invités qui aimerait faire un tour en barque.


avatar
Invité

Invité



Mer 27 Juil 2011 - 23:34
Le spectacle avait était une merveille. Il était rare que Juliette s’émerveille de quelque chose. En vérité rien ne l’émerveillait. Monsieur Franckers ce leva, et aidant la demoiselle à se mettre debout, il lui proposa un tour de barque. Elle n’était pas emballer par l’idée mais elle accepta gratifiant d’un sourire polie le Lord. Juliette avait aussi peur de l’eau que du noir. Pourquoi ces peurs déraisonnables … Depuis le meurtre de ses parents ? C’est alors qu’elle monta à reculons dans la barque. Elle avait vraiment peur et faisait de petite moue contrarié et surprise quand elle regarda en face d’elle c’était le majordome, Sébastian. Elle baissa les yeux pour qu’il ne voie pas la peur qu’il y avait en leur fond d’un bleu azur. Céleste était resté sur la rive et le jour ne tenait vraiment à se coucher. Pourtant, elle aurait voulut partir des bras de cette homme qui essayait de l’avoir. Exceptionnellement, elle se recula. Jamais elle n’aurai repoussé un homme mais là, elle était devant celui qui l’intriguait le plus au monde.



- Voyons Mlle Juliette, vous allez vous laisser gentiment faire.

- Arrêtez donc, voyons.



Mais il n’arrêtait pas. Soudain sous le coup de la panique, elle le gifla. Pour qui ce prenait t’il ? Et l’autre qui ne faisait rien, elle voulut appeler Céleste mais aucun son ne sorti de sa bouche. Lord Franckers prit le visage de Juliette entre les mains.



- Je t’ai dit de te laisser faire.

- Lâchez-moi, dit-elle en versant des larmes.


avatar
Invité

Invité



Jeu 28 Juil 2011 - 0:06
Certains invités partait se balader sur le ruisseau d'autres restaient sur la rive. Apparemment Miss DoSantos ne voulait pas tenter l'aventure. Aurait-elle peur de l'eau ? Tout ce qui importait le majordome pour le moment était le bon déroulement de cette escapade. Un bruit sourd atteignit l'ouïe de Sebastian. On aurait dit une gifle. Voyant d'où ce son provenait, Sebastian se posta en une fraction de seconde près du Lord Lord Franckers et de Juliette. On aurait dit qu'il sortait de l'ombre. Affichant un sourire narquois qui m'était mal à l'aise, le majordome intervint.

-Il y a-t-il un problème ? J'ai bien l'impression que Lady DoSantos voudrait que vous la laissiez Monsieur. Soyez indulgent. Il serait inconcevable de gâcher une telle réception.

Sebastian lui lança un regard noir que seul les démons possédaient. L'homme recula et tomba dans le ruisseau cassant à sa chute un rame.

-Oh comme c'est dommage. Les seuls poissons qu'il y a dans ce ruisseau ne sont que des petites truites. On dirait que leur espace naturelle a été saboté part un saumon. Qu'il est fort dommage, elles vont devoir retrouver un territoire.

L'homme sorti de l'eau tant bien que mal, car une profondeur s'était créé d'un seul coup. Plus il se débatait, plus il était attiré vers le fond.

-Finny, Brad. Aidez Monsieur à sortir de l'eau. Il ne faudrait pas qu'un drame se passe aujourd'hui.

Les deux domestiques exécutèrent l'ordre sans broncher. Lord Franckers était comme dans un état de choc. Une fois fait Sebastian s'éloigna à nouveau de la rive et retrouva son maître. Lord Franckers était une de ses personnes dont Ciel ne portait pas spécialement dans son cœur.


avatar
Invité

Invité



Jeu 28 Juil 2011 - 0:21
Il était tombé, il l’avait aider. C’était de son ressort, certes mais, elle ne comprenais pas, elle avait été tout ce qu’il y aidait plus insolente aujourd’hui. Elle avait des grosses larmes au bord des yeux et était choquée, de l’eau l’avez touchée, elle ne pouvait plus bouger, paralysé par la peur. Elle avait virée au blanc. Et ne regardait personne. Céleste était venu en courant, près de sa maîtresse, il ne pouvait pas la toucher dans un moment comme celui. Il se contenta juste de la regarder. Juliette, elle voyait le soleil se coucher, il allait être l’heure. Elle regarda enfin Sébastian.



- S’il ta plaît va me déposer sur la rive opposé.



Comme si elle avait imploré, elle tendit les bras vers Céleste qui la pris à son tour. Juliette était terroriser de devoir ce transformer ici mais la soleil touchait déjà à son terme. Céleste regarda sa maîtresse :



- Ime, veux-tu que je t’y dépose moi sur la rive opposé ?

- Non, tu devra sauté par-dessus l’eau, je ne peux pas…



Juliette pleurait toujours. Et elle regarda le majordome :



- Découvrir qui je suis sera une tâche facile si vous me déposez en face.


Contenu sponsorisé




 

Réception au bord de l'eau.

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un certain bord de mer...
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» A bord du Goeland
» Gare aux fromages géants au bord des routes suisses...
» Coucher de Soleil au bord de l'eau [Vanille et Canelle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le cimetière général :: Topics de RPG abandonnés-