AccueilAccueil  FAQFAQ  GalerieGalerie  RechercherRechercher  GroupesGroupes  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion      

Partagez | 
 

 ~ créations d'Alois-sama ~



avatar
Alois Trancy


Messages : 701
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 23
Localisation : Entre deux mondes 8D


Sam 7 Mai 2011 - 15:17
~ Créations ~

Suite aux problèmes du forum, je dois tout remettre.


~ Dessins ~

Ciel sub
à venir

Alois
à venir

Alois II

Spoiler:
 


~ Poèmes ~

Poèmes de Ciel sub

Spoiler:
 


Poèmes d'Alois
Spoiler:
 


Poèmes d'Alois II
Spoiler:
 


Enchaînement

Tempête annoncée par l’éclair
Pluie me faisant resonger ma mère

Je n’en ai aucun souvenir
Pas de photos, pas de prénom à donner
Je n’ai pas envie de partir
De ce manoir où je suis enchaîné

Prit au piège par mon passé
Prit en otage par l’araignée

Vent accompagnant ces papillons
Devient léger, laisse-moi les toucher
Haine qui est ma tempête, soyons à l’unisson
Par ma volonté, ces chaînes vont se briser

Destin cruel
Ne prépare pas l’autel

Papillons s’illuminant
Envoyez balader mes tourments
Devenez ce vent léger
J’ai confiance, j’ai encore le temps

Pour vivre, le destin a été outragé
Pour mon avenir, l’ennemi a été devancé

Plus rien ne pourra m’arrêter
Dans le choix de ma destinée
Désormais, j’en ai marre d’en baver
Pour l’éternité, j’en serais déterminé

Les mensonges s’effaceront
Sans doute, garderais-je mon péché
Les vérités naîtront
Gardant mon regret d’être né

Tempête calmée
Vent si léger
Papillons dorés
Destin changé

« Je veux être heureux »
Voilà mon simple souhait
« Je vais être courageux »
Ce que je pense en disant Olé !

Vainqueur de ma douleur
J’ai enfin trouvé mon bonheur

Le vent s’est arrêté calmement
Je m’endors tout doucement


***

M’aimes-tu ou me détestes-tu ?

Simples pensées notoires
Dans mon esprit qui doute
L’ouverture du grimoire
Pourra-t-il te mettre à l’écoute ?
J’aimerais le croire

Enserrant ta gorge doucement
Je m’approche de ton visage
J’entends ta respiration calmement
Désirant effacer tous mes mirages
Attendant une réponse sagement

M’aimes-tu ou me détestes-tu ?
Réponds juste à ma question
Suis à ce point corrompu
Par ma présumée mission ?
Suis-je à ce point perdu ?

Veux-tu me tuer ?
Pour tout ce que je te fais
Ou malgré cela, continuer de m’aimer
N’ayant point la magie d’une fée
J’ai conscience que de mes méfaits

Je prends plaisir à t’étrangler
Sans peur que tu décides de te venger
Au fond de moi, je sais que je vais succomber
D’une main qui va me faire suffoquer
A jamais, asservi à la toile d’araignée

Me détestes-tu ou m’aimes-tu ?
Réponds juste à ma question
Suis à ce point perdu
Par ma présumée mission ?
Suis-je à ce point corrompu ?

***

Mon ange
Pour son amour envers son gémeau

Mon ange endormit
Je t’admire sans un bruit
Sous les coups de minuit
Je m’approche telle une souris
Embrassant tes lèvres semblables au rubis

Mon ange magnifique
Où je suis ton côté maléfique
Détruisons ce destin horrifique
Par des formules magiques
Qui nous seront bénéfiques

Mon ange bien aimé
Que j’adore embrasser
Laisse-moi t’enlacer
Et laisse-toi abandonner
Par notre amour passionné

Mon ange blondinet
Aux grands souhaits
Tu n’es point un jouet
Toi qui es mon reflet
Gardons notre secret

Toi, l’ange du cerisier
Montre tes ailes déployées
Emporte-moi dans le ciel immaculé
Fait apparaître les fleurs éloignées
Tout en me faisant un léger baiser

Mon ange, faisons nous cette promesse
Même si nous ne sommes pas de la même espèce
Je resterais éternellement ta forteresse
Ne te hait point et garde ta gentillesse
Aime-moi sans craindre la maladresse

Je te suivrais même dans les cieux
Après tout, ne sommes-nous pas gracieux ?
Ange endormit, tient face au périlleux
Je veux à nouveau regarder tes yeux
Et te faire un doux baiser délicieux

***

Souffrance journalière
Traitant la situation délicate des gémeaux


Mon gémeau qui a été libéré
Mais qui doit rester enfermé
Dans ma chambre où il est isolé

Faire comme si de rien n’était
Afin de tous nous protéger
Et nous empêcher d’être tués

L’araignée ne doit rien voir
L’araignée ne doit rien savoir
Deuxième solution qui mènera à l’abattoir

Cruelle araignée, retire-moi ton poison
Non, je ne resterais pas dans ta prison
Pour une fois, fait preuve de compassion

Les pions avancent dans cette partie
Opposant deux puissants ennemis
Qui des deux gagnera le prix ?

Nous qui sommes récompenses
L’espoir est notre confiance
En notre lumière bienveillance

L’angoisse me prend
Je ne suis point indifférent
A à une erreur qui le rendra conquérant

Mentir et ne pas faillir
Ordonner et haïr
Résister et se détruire

L’araignée tellement sincère m’a trahit
Pour un évènement passé sur mon autre vie
Araignée maligne jouant sur mes phobies

Le soir, je peux enfin voir mon gémeau
Dans son isolement, il garde ses maux
Enfin je peux lui dire de tendres mots

Même si je lui donne toute mon affection
Notre avenir ne se jouera pas dans une négociation
Après tout, nous ne sommes que des pions

Je suis enchaîné à cette vermine d’araignée
Lui à Hadès comme sacrifice de sa liberté
Où tout cela va nous mener ?

Je ne peux que garder le nœud qui me serre
Je ne peux qu’agir de manière régulière
Et garder en moi ma souffrance journalière

***

Sommeil d’un ange
Traitant le coma de son gémeau


Un ange qui a fermé les yeux
S’est profondément endormit
Son existence dépend d’un Dieu
Attendre dans une profonde agonie
Espérer pour ne pas dire : « Adieu »

Un ange paraissant en sommeil
Semble rêver paisiblement
Un espoir basé sur un réveil
Le début d’une bombe à retardement
L’ange brisé n’a plus de merveilles

Un coma qui le condamne
Son autre lui enchaîné
A l’araignée qui profane
Que je suis sa propriété
Pas uniquement mon âme

Deux mois de souffrance
Libération possible pas obligatoire
Le destin a imposé sa sentence
Autant se noyer dans les espoirs illusoires
Et faire preuve d’une grande résistance

Lié par le prénom et la naissance
Rien n’est encore perdu
On trouvera la mystérieuse puissance
Qui viendra sauver l’histoire inattendue
Et vengé cet abus de confiance

Le sommeil de l’ange se poursuit
Son état s’ancre dans mon intérieur
J’en perds le goût de dormir la nuit
Et le plaisir d’être à l’extérieur
Voulant juste être près de lui

Lui déclarer calmement mon amour
En le serrant dans mes bras
Le câliner, et l’enlacer pour toujours
Tout en entendant sa voix d’opéra
Changer la nuit en jour

Illusion qui me fait sourire
Sachant que je vais disparaître
Profitant pour m’épanouir
Ne faisant rien paraître
Au fait que je n’aurais pas dû vivre

Un simple pion de rechange pour l’araignée
Pour lequel je n’ai aucune valeur
Seulement dans une quelconque utilité
Je cache en moi ma peur
Et l’angoisse d’être un jour tué

Un même passé pour un même destin
Phrase qui nous représente
Deux gémeaux privés de lointain
Ayant la même douleur paralysante
Laissez-nous voir le matin !

Meurtri, je ne peux que l’enlacer
Désespéré, je ne peux que pleurer
Ne pouvant faire que le regarder
M’en vouloir sans raison et hurler
Qu’un jour il puisse se réveiller

***


Tourment du passé

Chambre sombre dans laquelle je suis enfermé
Attendant que quelqu’un me donne à manger
Il m’est impossible de sortir, tout est verrouillé
J’en deviens fou, mais je ne peux pas pleurer

Pour un mois, la porte sera close
Pour un mois, je ne serais qu’une chose

Souvenirs d’un test qui me tourmente
Traces sur mon corps rendant mon âme vacillante
J’ai été souillé, pas d’enfance qui aurait dû être insouciante
Par un Comte qui n’écoutait jamais mes paroles suppliantes

Jusqu’à ma mort, j’en serais consumé
Jusqu’à ma mort, j’en serais déchiré

Horloge lointaine qui continue de tourner
Donne-moi encore le temps d’espérer
Même si je garderais mes chaînes pour l’éternité
Juste une fois, fait moi goûté la liberté

Je prends dans mes bras mon gémeau
Il est mon plus merveilleux des cadeaux

Il restera mon éternel joyau
Nous serons toujours royaux

Malgré ma vie déjà condamnée
Je ne veux pas y repenser
A ces tourments du passé
Je les surmonterais pour l’éternité


***


Quand les mouettes pleureront

Ohé, ohé, entendez-vous les rires des sorcières ?
Ohé, ohé, croyiez-vous que vos douces prières
Vous sauveront et créons des barrières
Face à notre sanglante magie meurtrière ?
La Terre Dorée n’est point aussi hospitalière

Béatrice ! Beauté inégalité !
Tu es fait gicler un doux sang parfumé !
Béatrice ! Démon qui est caché
Dans la pénombre de rêves écorchés
Tu fais briller au grand jour ta fierté !

Béatrice ! Tu as une bonté capricieuse !
Béatrice ! Soit moins orgueilleuse !
Voit ! La lune est bailleuse !
Terre Dorée accueillant les sorcières studieuses
Ouvre ton cœur à la lune merveilleuse !

Ohé, ohé, quand les mouettes pleureront
Ohé, ohé, Rokkenjima sera à l’abandon !
Ô Sorcières, accordez-nous le pardon
De nos péchés en regardant ces papillons !
Regardez mes yeux, ceci n’est pas bidon !

Ohé ! Ohé ! Ne pleurez pas !
Ohé ! Ohé ! Ne fuyez pas !
Les Sorcières ont déjà installé le mât !
Le sang recouvre les murs sans brouhaha !
Les pêcheurs ont été entraînés dans le trépas !

***

Entendez-vous ?

Entendez-vous, entendez-vous ces vacarmes dans ces nuits ?
Entendez-vous, entendez-vous les cigales ?
Les lucioles sont parsemées et rendent mon cœur éblouit
Entendez-vous les sorcières, reines du royaume astral ?
Je veux libérer mon désespoir que j’ai enfoui

Les pas approchent, les pas s’entendent !
Détruisions notre triste destin !
Non, nous ne serons pas son offrande !
Ne cherche pas à nous attraper, nous serons hautains !
Que dans ce monde, la lumière transcende !

Entendez-vous, entendez-vous notre cœur battre ?
Entendez-vous, entendez-vous nos désirs ?
Les cris des sorcières se perdent, une main nous attrape
Le démon du destin est derrière nous pour nous faire périr
Entendez-nous, entendez-vous nous dissimuler sous notre cape !


~ Chansons transformées ~


Jugement dernier
Katayoku No Tori de Shikata Akiko



Le jugement du monde vient de tomber
Il giudizio vien dal mare e sta per essere emesso
Les anges commencent le concerto de l’enfer
Nessuno può liberarsi dal peccato che scorre nelle vene

Dans les prières lumineuses, le néant est venu
Uminari no shirabe ni kurokumo wa sora e tsudou
Apportant avec lui la souffrance
Arashi wo yobu kaze wa takaraka ni
Il n’existe plus d’échappatoire au jugement dernier
Nazomeku koto no ha ni majotachi wa fukumi warau
Les vœux des anges déchus s’abattent
Ibitsu na yoru no utage wa kurikaesu

Ô cerisiers
Sta nel male
Les ailes se consument
Naraku he to ochiru
Ô rêves
Il peccato
Doucement détruit
Kiniro no chou
Dans le concerto magique de notre fin
Ikutsu no tsumi ni hane wo nurashite yuku no

Ne pleurez pas
Nakanaide
La lumière de l’espoir réside
Torawareta gensou wo kowashi
Dans la lumière des sept piliers perdus
Ichido kiri no shuuen wo ageyou
La promesse éternelle de nos cœurs
Hatasenai yakusoku wa
Demeurera insaisissable
Mune no oku kogetsuite
Les anges n’y pourront rien, n’est-ce pas ?
Akaku akaku hazeteku yo nee

Les fleurs des cerisiers tombent avec le monde
Tu sei senza peccato ma quanto sarà pesante il mio castigo ?

Les anges disparaissent dans la lumière
Ti accorgi delle voci senza voce ?
Les sept piliers perdus apparaissent devant nous
Ti accorgi dei tuoi peccati ?

Calmement, la magie nous entoure
Ienai kizuguchi wa kurenai no bara no you ni
Le jugement du monde se retrouve retardé
Nikushimi yadoru kokoro ni hana hiraku

Prières vaines
Serbare il segreto
Des ailes apparaissent
Tsubasa ubawareta
Les cerisiers
Il peccato
Egarées du monde
Katahane no tori wa
Se dévoilent aux êtres enchaînés, pourquoi ?
Saigo no toki ni dare no namae wo yobu no ?

Ne fuyez pas
Nigenaide
La douce lumière des cerisiers
Ayamachi mo shinjitsu mo uso mo
Nous guideront vers la magie sauveuse
Subete yurusu mahou e to kae you
Même si l’espoir est moindre
Ososugita kotae sae itoshikute kanashikute
Les cerisiers nous guideront toujours, n’est-ce pas ?
Tsuyoku tsuyoku dakishimereba hora

Les anges réapparaissent dans un nouveau concerto
Mabayui hikari afure rakuen no tobira wa hirakareru
Les prières magiques s’entendent à travers le monde
Katakuna na unmei ni kiseki ga furisosogi
Les cerisiers les accompagnent, pour cet univers
Karamiau sekai wa kuzure ochite yuku
N’écoutez pas, les supplices des anges
Iwanaide towa no jubaku no kotoba wo
N’écoutez pas, notre véritable souhait
Kikanaide hontou no negai wo

Ne pleurez pas
Nakanaide
La lumière de l’espoir réside
Torawareta gensou wo kowashi
Dans la lumière des sept piliers perdus
Ichido kiri no shuuen wo ageyou
La promesse éternelle de nos cœurs
Hatasenai yakusoku wa
Demeurera insaisissable
Mune no oku kogetsuite
Les anges n’y pourront rien, n’est-ce pas ?
Akaku akaku hazeteku yo nee

Rien ne pourra modifier la promesse qui nous tient, à quoi cela servirait-il ?
Impossibile arrivare al vero segreto se non ci si accorge di tutto l'amore

***

Douceur des cerisiers d’Alois Trancy
Katakoi de Shikata Akiko


Les cerisiers sont tombés, sur nos cœurs tremblant par la peur
Fa' che mi rispecchi, ti prego, nei tuoi occhi affinche la tristezza abbia la meglio

Les rêves ont révélés la porte du paradis, fermée par les sortilèges désespérésDoko ka kiete yuki sou kimi no hitomi tooku wo miteiru to
La clef tant recherchée s’est perdu dans les cerisiers
Itamu mune no oto sewashinaku hayagane wo utsu

Envoûtant, rempli d’espoir, sont ce qu’ils dévoilent
Toiki koborete umaku waraenai yo

Le champ des cerisiers s’est présenté, au soir de lune où tout semblait perdu
Kimi ni tora warete shimai sou de kimi ni kobamarete shimai sou de
Nos cœurs retrouvent l’espoir enterré du paradis si insaisissable
Kokoro okubyou ni natte yuku yo douka kotae wo iwanaide itsumademo

L’espoir nous est-il bien revenu ? Ce n’est pas une illusion ?
Chiama, ti prego, il mio nome affinché la tristezza non abbiala meglio

La douceur des cerisiers ramènent mon cœur à la nostalgie
Nani mo machi ga wa nai tadashisa ga doko ka ni aru no nara
Enfin, je retrouve un peu de bonheur dans ma vie corrompue
Dare mo nagekanai yasashisa wo sagashi tsuzuketai

L’espoir ne me quittera plus, plus jamais, c’est ma lumière
Kimi no tsuyosa mo yowasa mo wakaritai yo

Les rêves m’ont emporté dans un royaume perdu féérique
Kimi ni todokisou na kono yubi ga kimi ni todokanai kono omoi ga
Là où j’ai rencontré l’ange qui m’a entraîné vers mon chemin
Asu wo kowasu koto ni obieteru dakedo akirame takunai yo mune ga itai

Tout vœu peut-il être réalisé ?
Negai koto de subete ga kanau to omotteita
Pouvons-nous échapper au désespoir ?
Wagamama na jikan wa owari ni shiyou

Les papillons ambrés continueront-ils de voler
Haritsumeta kodoku no sono saki ni nozoiteiru
Le jour où la lumière faiblira dans les cieux ?
Wazuka na hikari ni mukatte aruki da sou

Le champ des cerisiers s’est révélé dans les rêves pour me guider
Kimi ni todoki sou na kono yubi ga kimi ni todokanai kono omoi ga
Ils me poussent à ne jamais faillir dans la promesse éternelle qui tient ma vie
Kimi wo nakusu koto ni furueteru dakedo akirametakunai yo itsu made mo

***

Terre dorée d’Alois Trancy II
Kiniro no Chousou Uruwashii no Bansan de Shikata Akiko



Papillons dorés de l’espoir, qui nous menez à la terre dorée
Benvenuto a questa notturna desta di follia
Champ de cerisiers se présentant, les papillons les accompagnent
Comincaiamo il gioco delle grandi occasioni

Ils entourent une terre lointaine
Non ti farò annoiare
Là où les sorcières règnent
Su, fa avanzare le pedine
Les papillons gardent la porte sacrée et interdite
Abbatterò le tue idee infantili

Avez-vous déjà entendu de Béatrice ?
I sette peccati caoitali sono stati lavati
La Sorcière de l’Eternelle qui est cachée
La nona notte è terminata senza intralci
Les papillons et l’épitaphe sont les clés de cette terre
Le tredici vittime sono state sacrificate col giusto rito

Magie mystérieuse, lumière de nos cœurs
Ti darò del vino color di rosa
Cerisiers lointains guidez notre avenir
Ti amerò fino al midollo

Béatrice cruelle
Bacia il mio piede
Guide notre voie
Su, prosternati
Mène nous à cette terre
Ti cucinerò per bene
Oublie tes stratagèmes cruels
Col condimento della disperazione
L’amusement est clos, les papillons dansent
I tuoi lamenti son come dolce melodia d'orchestra
Beauté mystérieuse ! Entends au loin
Che belle le tue grida ! Mi inebrio ascoltandole

Les rires des sorcières
Sei un inetto !
Ahahahahahahahahahahaha
Ahahahahahahahahahahaha

Sorcières du passé, menez les papillons vers l’espoir
Sezzate è l'ala, l'aquila è caduta dal cielo
Les fleurs de cerisiers s’envolent par delà cette terre
Le penne si spargono per mare e per monti


Papillons, guidez-nous vers la terre dorée !
Da' pace al mio povero animo !
Cerisiers, guidez-nous vers la terre dorée !
Da' pace al mio povero animo !


avatar
Lady Elizabeth


Messages : 334
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 19


Mar 24 Mai 2011 - 20:00
J'adore *-* franchement, c'est super ! heureux2


avatar
Alois Trancy


Messages : 701
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 23
Localisation : Entre deux mondes 8D


Sam 18 Juin 2011 - 12:10
Nouvelle chanson transformée qui a été longuement cogité 8D

Comment se défaire de l’araignée ? d’Alois II
Umineko no naku koro ni de Shitaka Akiko


La partie va commencer
Il vento diviene bufera
Que les pièces viennent
Infuriano i marosi
Les illusions enlacent le monde entrelacé
Il mare chiama mugghiando la Maga che ha vissuto mille anni

Qui sera le gagnant ?
Ho tanto atteso questo giorno !
Qui sera le perdant ?
Ho tanto temuto questo giorno !
Faites vos jeux !
Il destino, chi festeggerà ?

Le roi est en place
Oh Maga ! Oh Maga !
La partie commence
Che cosa mi annuncerai ?

Le chant de la lune fredonne calmement
Yo o watari yuku tsuki ni shio wa takaku michite
Les papillons dorés apparaissent en cercle
Umineko no naku koe wa fuon no kumo o maneku

Tant d’espoirs et tant de désirs si éloignés de moi
Konjiki no noroi to nokosareshi kotoba to
Que j’aimerais réaliser loin des ténèbres
Himeyaka na hohoemi wa kurenai ni nijimu

Dans une voix suppliante, comment se défaire de l’araignée ?
Tozasareta hitomi de nani o motometeru
Les espoirs et les désespoirs s’entrelacent et se brise
Kowareta sono kakera o atsumete mite mo
Le concerto de la mort a débuté
Fureta yubi o koboreru kimi ni todokanai
Les papillons dorés eux seuls connaissent le chemin
Kazarareta kyojitsu ai ga nakereba mienai

Destin ! Tellement cruel !
Beatrice ! Maga crudele !
Tu es si impitoyable
Di bellezza senza pari
Destin ! Oh ! Tu m’enchaînes
Beatrice ! Oh ! Di dolcezza capricciosa
Et me fait sombrer, sans fil, dans le gouffre des ténèbres
Mai potrò liberarmi dal tuo incantesimo
Les cerisiers commencent à se tâcher de sang
Se questa pena deve durare, almeno una volta abbi pietà

Les papillons s’éloignent, les rêves lointains s’éveillent
Maiodoru chou no tsubasa yume to utsutsu yukikai
La magie secrète ouvre la porte du paradis doré
Furiyamanu amaoto wa makoto mo uso mo kakusu

Dans les ailes dansantes des papillons, les rêves et réalité vont et viennent
Hirakareshi utage to erabareshi hitsuji to
Ils dissimulent vérités et mensonges
Karamiau nikushimi ga sakazugi o mitasu

Dans une voix brisée, comment se défaire de l’araignée ?
Torawareta sekai de nani o sagashiteru
Un miracle est-il envisageable ?
Yurushiaeru kiseki o negatte ite mo
Les espoirs se fissurent dans l’éternel tourment
Koe wa kaze ni saraware kimi ni todokanai
Les cerisiers commencent à se tâcher de sang
Kurikaesu kodoku ai ga nakereba kienai

Le roi continue de jouer, fièrement
Yosete wa kaesu yorokobi kanashimi
La partie d’échec est loin de se terminer
Kurai yahan no umi e nagasou
Les sentiments s’entremêlent dans mon destin
Namida mo kizuato mo subete ga majiriai
Tandis que je suis emporté par les ténèbres
Itsuwari no kimi wa yami no naka e

Libérez mon cœur de ses tourments et de cette trahison
Rumore di onde. La voce del mare come un canto
Effacez la de mon corps et de mon coeur déchu
Ascoltando sembra purificarsi la colpa commessa
Laissez-moi vivre, ténèbres, envole-toi
Mi culla dolcemente il rumore delle onde
Seuls les papillons dorés est mon sauveur
Sereno mi addormento e ho sogni felici

Dans une voix suppliante, comment se défaire de l’araignée ?
Tozasareta hitomi de nani o motometeru
Les espoirs et les désespoirs s’entrelacent et se brise
Kowareta sono kakera o atsumete mite mo
Le concerto de la mort a débuté
Fureta yubi o koboreru kimi ni todokanai
Les cerisiers commencent à se tâcher de sang
Kazarareta kyojitsu ai ga nakereba mienai

Plus d’espoir, plus de miracle
Cosa vedranno quegli occhi chiusi
Plus de lumière, seulement les ténèbres
Pur raccogliendo i frammenti sparsi
Que croyez-vous au-delà de ses illusions ?
Cola dalle dita che si toccano
Que croyez-vous véritablement connaître?
Senza potersi unire fino in fondo
Les apparences sont fausses et déguisées
False apparenze dissimulate
Sans amour, nous ne pouvons rien voir
Senza amore, non si vede niente

Sans amour, la vérité ne peut pas être vu
Senza amore, la verità non si vede


avatar
Petite soeur


Messages : 1483
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 21


Jeu 21 Juil 2011 - 23:21
j'aime beaucoup ^^


Contenu sponsorisé




 

~ créations d'Alois-sama ~

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ~Créations d'Alois-sama sur Kuroshitsuji ~
» ++Entretient avec Shinigami-SAMA!
» Une arrivée étoilée, desu desu ( PV Onee-sama )
» [Vente] C - Créations graphiques =)
» Registre des créations Cardinalices

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le cimetière général :: Les topics abandonnés-