AccueilAccueil  FAQFAQ  GalerieGalerie  RechercherRechercher  GroupesGroupes  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion      

Partagez | 
 

 Glandouillage (pour Ciel II)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


avatar
Petite soeur


Messages : 1483
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 21


Ven 4 Nov 2011 - 12:30
- Promit, je ne le referais plus.

Une promesse qu’il approuva dans une voix douce et légère.
Le comte approuva la promesse de son compagnon et hocha la tête, tournant un peu le regard vers celui de Alois qui continua ses dires dans un rire


- Oh oui, je t’accorde le fait que tu peux passer la vie à mes côtés et des autres proches que tu as. Ne suis pas l’homme de ta vie à tes yeux ?



Il le regarda dans un sourire, en rigolant un peu .

- Tu ne le sort que quand ça t'amuse hein? Oui, je t'aime à la folie, tu es l'homme de ma vie !

Il déposa très rapidement un baiser sur les lèvres de Alois II, pui il prit une tête un peu boudeuse .

- De toute façon, que veux tu que je leur dise? " Père, mère, je suis une création et j'ai abandonnée tout mes titres pour un homme, donc en plus, je suis homosexuel " ... Cela mettrais un vent entre nous je pense...

Il leva la tête regardant le plafond avec des yeux plein de questionnement et d'envie d'évasion lointaine . Serrant, sans sens rendre compte, la main de son blond préféré .


avatar
Alois Trancy


Messages : 701
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 23
Localisation : Entre deux mondes 8D


Ven 4 Nov 2011 - 18:20
Ciel II approuva de même sa promesse de tantôt, tournant la tête vers sa direction.
Après la fin de sa phrase, l’ancien Comte le regarda dans un sourire, rigolant un peu :


- Tu ne le sort que quand ça t'amuses hein? Oui, je t'aime à la folie, tu es l'homme de ma vie !

Le rire de Ciel II avait permit à Alois II de deviner que c’était de l’humour pour la première phrase. N’ayant pas vraiment de plaisanterie à faire excepter dans les chatouilles, le Comte Trancy avait tendance à prendre tout au pied de la lettre malgré son comportement joueur.
Confirmant ses dires de tantôt, Ciel II déposa de façon très rapide un baiser sur les lèvres de son amant, avant de prendre une tête boudeuse dû au sujet de ses parents.


- De toute façon, que veux tu que je leur dise? " Père, mère, je suis une création et j'ai abandonné tous mes titres pour un homme, donc en plus, je suis homosexuel " ... Cela mettrait un vent entre nous je pense...

Ciel II leva la tête, le regard perdu dans des méditations et d’évasions interne, serrant de façon inconsciente la main d’Alois II, qui, tout en notant sa réaction dans une expression impassible, répondit en gardant toujours ce sourire aux lèvres de joie :

- J’avoue que ça ne se passera pas. Maintenant qu’ils sont là, tu pourras les revoir quand tu veux, c’est déjà un point de gagner. Concernant ta plaisanterie d’avant, na, je ne le sors pas quand ça m’amuse. Ce n’est pas mon genre, et désolé, je préfère me violer ou tuer quelqu’un pour m’amuser plutôt que de tirer des trucs comme ça.

Il rattrapa un rire à sa fin de phrase franche, mettant son nez sur celui de Ciel II afin de pouvoir admirer ses yeux à lui. Ciel II, malgré ses aveux de sentiments, demeurait toujours un peu évasif, et Alois II le prenait assez mal bien qu’il essayait de se donner des raisons pour ne pas être regardé. Car soit Ciel II regardait le plafond, soit Ciel II regardait le sol, soit Ciel II regardait le mur, soit Ciel II fermait les yeux.

Alois II lui tira une joue de sa main libre, aimant que le regard de Ciel II se tourne vers lui, comme il était en train de le regarder en ce moment.



avatar
Petite soeur


Messages : 1483
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 21


Ven 4 Nov 2011 - 21:33
- J’avoue que ça ne se passera pas. Maintenant qu’ils sont là, tu pourras les revoir quand tu veux, c’est déjà un point de gagner. Concernant ta plaisanterie d’avant, na, je ne le sors pas quand ça m’amuse. Ce n’est pas mon genre, et désolé, je préfère me violer ou tuer quelqu’un pour m’amuser plutôt que de tirer des trucs comme ça.

- Ceci sont tes goûts mon bon Alois II, garde les pour toi, merci bien... J'ai aussi les miens, et je n'en fait pas part pourtant... Tu aime tuer, pas moi ... !

Et pour la première fois de la conversation, pour ne pas que Alois II pense qu'il est prit pour un OBJET , Ciel II tourna la tête vers lui et le regarda, tendrement néanmoins. L'admirant sans pouvoir s'arrêter, c'est bête à dire mais, il y prenait vite goûts ce petit brun à la famille retrouvé il y a à peine quelques minutes...

- C'est juste quand ce moment, il y a des chose dont je ne suis pas très fière et qui me trote dans la tête, rien de grave...

L'effacement de la mémoire de Lice, la peur de faire des bêtises à chaque instant, sa nouvelle vie, tout ça, il ne le supportait point, cet ancien conte qui était autrefois bien arrogant comme les adulte de nos jours... Pourtant, si personne ne l'avait remarque,r il avait belle et bien changer ! Jamais il ne se serais permit d'aimer avant, jamais il n'aurais souris car il avait oublier comment faire... On lui avait demandé de plus parler, il ne faisait, bien que cela fut énormément dure au début. Non, personne n'avait vraiment remarquer à quel point il avait changé, et de toute façon, trop tard, c'était trop tard pour ça !!!
Il attrapa la main de Alois II pour se frotter le visage dessus et approcher son visage du sien, ne s'arrêtant plus de sourire en le fixant, près à l'embrasser, quand, les yeux plongé dans ceux de son bien aimée, il stoppa net, ne bougeant plus... On put voir dans son regard, si vide avant mais qui s'était arrangé entre temps, une lueur s'éteindre, lentement et doucement...


avatar
Alois Trancy


Messages : 701
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 23
Localisation : Entre deux mondes 8D


Ven 4 Nov 2011 - 23:21
Alois II vit que le regard de Ciel II s’était tourné vers lui, dans un air tendre, lui murmurant ses mots :
- - C'est juste quand ce moment, il y a des choses dont je ne suis pas très fier et qui me trotte dans la tête, rien de grave...

Alois II ne commenta pas ni intérieurement ni extérieur. Brusquement, il sentit sa main se frotter, mais ce fut surtout le bouleversement dans ses yeux qui le fit paniquer, ne voulant pas que cette étincelle dans ses yeux part. Il hurla, sachant que c’était ses paroles qui avaient provoqués cette réaction là :

- Ciel II, par pitié, n’oublie pas ça !! Je suis désolé, je suis désolé, je suis désolé !! Je sais que tu as changé pour moi, je le sais, je le vois, je ne suis pas aveugle !! Pitié !!

Il se mit à pleurer, retrouvant cette sensation de fautif qu’il avait eut auparavant, mais encore plus fort, au point qu’il se griffa les bras tandis que ses larmes coulaient. Il resserra les mains sur celui de Ciel II.

- J’ai le défaut d’avoir plus que je veux…pitié…pitié…CIEL II REDEVIENT TOI-MEME ! NE ME QUITTE PAS ! Je t’aime Ciel II, JE T’AIME !

La douleur de son cœur s’amplifia encore plus, il voulait vraiment disparaître de cette pièce s’il était responsable de cela. Son cœur n’en pouvait plus, son esprit n’en pouvait plus, il avait vraiment trop à supporter, et prendre sur lui le détruisait davantage.


avatar
Petite soeur


Messages : 1483
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 21


Dim 6 Nov 2011 - 0:26
- Ciel II, par pitié, n’oublie pas ça !! Je suis désolé, je suis désolé, je suis désolé !! Je sais que tu as changé pour moi, je le sais, je le vois, je ne suis pas aveugle !! Pitié !!

Le comte Trancy II se mit à pleurer, se griffa les bras tandis que ses larmes coulaient. Il resserra ses mains sur celle de Ciel II.

- J’ai le défaut d’avoir plus que je veux…pitié…pitié…CIEL II REDEVIENT TOI-MEME ! NE ME QUITTE PAS ! Je t’aime Ciel II, JE T’AIME !


L'ancien comte se demandais bien pourquoi ce jeune hommes hurlais, et pleurait, s'accrochant à lui, il recula doucement, posant une de ses main sur le torse de Alois II, comme pour mettre une limite entre eux deux .

- Qui est Ciel II? il regarda un peut la pièce autour de lui et reprit , quel est cet endroit? Et pourquoi pitié?...

Ciel II regarda un peu partout, comme si tout avait changé en une fraction de seconde, regardant Alois II pleurer de temps à autres, ne sachant pas pourquoi il était dans cet état...


avatar
Alois Trancy


Messages : 701
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 23
Localisation : Entre deux mondes 8D


Dim 6 Nov 2011 - 12:00
Alois II sentit les mains de Ciel II sur son torse, comme pour le repousser, mais il continua à se raccrocher.

- Qui est Ciel II? Il regarda un peut la pièce autour de lui et reprit, quel est cet endroit? Et pourquoi pitié?...

Alois II se mordit la lèvre, à sang, se retenant de se tuer sur l’instant se sentant vraiment coupable de ce qui était arrivé. Ce qu’il craignait était arrivé, et cela le mettait en rogne folle.
La déchirure du cœur fut tellement forte qu’il cracha un fin crachat de sang peu après avoir entendu cette phrase, bien que démuni de sa maladie comme barrière piquante, son intérieur réagissait encore aux coups dans le cœur trop fort. Des yeux vides permanant se formèrent dans les yeux de l’adolescent qui voulait refaire le portrait de celui qui avait décidé que Ciel II oublie tout petit à petit. S’accroche bien à lui, tout en le regardant, Alois II fit d’une voix douce, essayant de cacher sa détresse au mieux, une culpabilité telle qu’il aimerait disparaître de ce monde :


- Ciel II est ton prénom. Je suis Alois Trancy II, ton amoureux, l’homme de ta vie. Cet endroit, c’est mon manoir. Pitié car je suis désolé. Les anciennes paroles que je t’ai dites ont l’air de t’avoir blessé.

Il embrassa bien passionnément Ciel II avant de reprendre :

- Tu es un démon brut, et je suis un humain sorcier. Je suis homosexuel, et tu l’es aussi, bien que tu es plutôt bisexuel vu que tu m’aimes en dehors de Lizzy, Elisabeth de Milford, avec lequel tu as un fils. Tu étais un Comte, le Comte Phantomhive, mais tu as renié tous tes titres pour rester avec moi.

Il se posa contre son torse, les mots ne venant plus, portant une main sur son cœur qu’il serra bien fort.

- Retrouve vite la mémoire Ciel II…tu m’as dit de ne pas pleurer si tu suffisais dans cet état, mais je crois que ce que je m’apprête à faire est pire…ça me tue…ça me tue…

Il s’accrocha à l’habit de Ciel II, réactivant son aura de Dieu des Enfers, prenant la boucle d’oreille où se trouvait le souvenir de Ciel II pour Lice. Du regard, il fit sortir les souvenirs, les ramenant vers son propriétaire, déterrant par sa magie à la fois de nouveau Hadès et du Purgatoire, les souvenirs qui restaient bloqués pour Ciel II comme dans une dernière chance.
Les yeux vides d’Alois II s’augmentèrent à nouveau.
Le destin lui pourrissait la vie vraiment jusqu’au bout. Lui qui voulait, qui pouvait, enfin être tranquille un peu…mais peu importait.
Dans une nouvelle dernière chance, il porta une main sur le cœur de Ciel II, aspirant son mal, dans son cas, son amnésie, ayant le niveau nécessaire pour le faire sans trop de risque, ayant une chance sur deux pour tout oublier à son tour en échange.
Se mordant la lèvre à sang, laissant le filet de ce dernier découler, les larmes toujours rempli sur son visage.


avatar
Petite soeur


Messages : 1483
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 21


Lun 7 Nov 2011 - 7:10
- Ciel II est ton prénom. Je suis Alois Trancy II, ton amoureux, l’homme de ta vie. Cet endroit, c’est mon manoir. Pitié car je suis désolé. Les anciennes paroles que je t’ai dites ont l’air de t’avoir blessé.

Alois II embrassa bien passionnément Ciel II, ce qui le fit virer au rouge tomate, pour enfin avant reprendre :

- Tu es un démon brut, et je suis un humain sorcier. Je suis homosexuel, et tu l’es aussi, bien que tu es plutôt bisexuel vu que tu m’aimes en dehors de Lizzy, Elisabeth de Milford, avec lequel tu as un fils. Tu étais un Comte, le Comte Phantomhive, mais tu as renié tous tes titres pour rester avec moi.

Le blond se posa contre son torse, les mots ne venant plus, portant une main sur son cœur qu’il serra bien fort.

- Retrouve vite la mémoire Ciel II…tu m’as dit de ne pas pleurer si tu suffisais dans cet état, mais je crois que ce que je m’apprête à faire est pire…ça me tue…ça me tue…

L'ancien comte Phantomhive le regarda faire sans un mots, se demandant ce qui lui arriver, ne comprenant pas bien les choses de toutes façon.

- Si je vous est dit de ne pas pleurer, je suis un idiot, c'est la seule chose qui soulage quand ont est vraiment triste je croit... Et je ne sais pas ce qui s'est passé pour que vous soyez dans cet état mais si je peux vous aider, veuillez bien croire que je vous aiderais à surmonter cela si je suis d'une quelconque utilité...

Il eut comme un léger déclic, sursaut sur place comme si le pire c'était passé .

- Tout ce que je me souvient, c'est que j'ai une soeur... C'est tout... Ensuite, j'ai l'impression que votre visage de mets pas totalement inconnu..


avatar
Alois Trancy


Messages : 701
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 23
Localisation : Entre deux mondes 8D


Lun 7 Nov 2011 - 13:23
Ciel II le regarda faire sans un mot, dans un air d’interrogation de ce qu’il allait arriver, son visage rouge.

- Si je vous suis dit de ne pas pleurer, je suis un idiot, c'est la seule chose qui soulage quand on est vraiment triste je crois... Et je ne sais pas ce qui s'est passé pour que vous soyez dans cet état mais si je peux vous aider, veuillez bien croire que je vous aiderais à surmonter cela si je suis d'une quelconque utilité...

Impossible pour Alois II de répondre, retenant au maximum ses sanglots sachant qu’il y resterait s’il y mettait. Ciel II sursauta d’un coup, prononçant :

- Tout ce que je me souviens, c'est que j'ai une sœur... C'est tout... Ensuite, j'ai l'impression que votre visage de mets pas totalement inconnu…

Alois II décrocha un très maigre sourire, avant de rendre pour de bon la mémoire à Lice, faisant revenir à la surface tous les souvenirs de Ciel II, faisant triplant son aura à la fois d’apprenti Dieu des Enfers et à la fois en tant que Sorcier du Purgatoire. Il pressa davantage sa main sur son cœur, qui se retenu durant une seconde de lâcher prise, ce qui lui provoqua un début de vertige dont il se reprit le plus rapidement qu’il pouvait.

- Je suis Alois II, Ciel II…l’homme que tu aimes, l’homme qui t’aime…

Commençant à haleter, il démarra sa vérité rouge :

- Lice se souvient de tout ce qu’il lui a été retiré tantôt par Ciel II. Lice ne pourra plus jamais perdre la mémoire d’une quelconque façon que se soit. Ciel II se souvient de tout, de sa sœur, de son passé, ainsi que de moi, Alois Trancy II, son petit ami, son homme de sa vie qu’il aime éperdument à la folie auquel il a renié tout titre pour rester avec moi. Ciel II ne pourra plus jamais rien oublier. Je l’enchaîne au Purgatoire, et par les pouvoirs qui me sont donnés, Ciel II, déjà mort trois fois, ne pourra plus mourir. La faux des Shinigami ne l’atteint plus. Seul moi, Alois Trancy II, Sorcier des Illusions, peut lever cette condition qui est réalité. Grell et Lice vivront heureux. Grell ne cherchera plus de noises à Ciel II. Lice ne mourra pas. Que nous vivons, moi et Ciel II, tous les deux heureux.

A la fin de sa vérité rouge, il fut reprit d’un vertige, juste après avoir eut le temps d’exécuter son pouvoir de Sorcier, récupérant le mal de Ciel II, de ce fait son amnésie dans une petite sphère qu’il brisa, l’envoyant très loin par sa magie. Prit de convulsions, son corps se cambrant d’un coup, il s’écarta de Ciel II afin de s’allonger sur le sol, replié sur lui-même, se tenant avec intensité en lâchant des bruits de douleur son cœur, haletant énormément. Il fit apparaître une bassine pour vomir son sang tout en renfermant son aura, regardant Ciel II avec des yeux implorant que son miracle ait fonctionné.


avatar
Petite soeur


Messages : 1483
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 21


Mar 8 Nov 2011 - 11:40
- Je suis Alois II, Ciel II…l’homme que tu aimes, l’homme qui t’aime…

" Je veux bien le croire mais, je n'ai aucun souvenir de cela... Peut importe ! "

Alois II reprit :


- Lice se souvient de tout ce qu’il lui a été retiré tantôt par Ciel II. Lice ne pourra plus jamais perdre la mémoire d’une quelconque façon que se soit. Ciel II se souvient de tout, de sa sœur, de son passé, ainsi que de moi, Alois Trancy II, son petit ami, son homme de sa vie qu’il aime éperdument à la folie auquel il a renié tout titre pour rester avec moi. Ciel II ne pourra plus jamais rien oublier. Je l’enchaîne au Purgatoire, et par les pouvoirs qui me sont donnés, Ciel II, déjà mort trois fois, ne pourra plus mourir. La faux des Shinigami ne l’atteint plus. Seul moi, Alois Trancy II, Sorcier des Illusions, peut lever cette condition qui est réalité. Grell et Lice vivront heureux. Grell ne cherchera plus de noises à Ciel II. Lice ne mourra pas. Que nous vivons, moi et Ciel II, tous les deux heureux.


A la fin de sa vérité rouge, il le jeune blond eu un léger vertige. Prit de convulsions, son corps se cambrant d’un coup, il s’écarta de brun afin de s’allonger sur le sol, replié sur lui-même, se tenant avec intensité en lâchant des bruits de douleur son cœur, haletant énormément. Il fit apparaître une bassine pour vomir son sang tout en renfermant son aura, regardant l'ancien conte avec des yeux implorant que son miracle ait fonctionné.

Ciel II, quant à lui, regarda Alois II faire ses petite affaire puis, quand il se mit à cracher du sang, il alla se mettre à genoux près de lui, le prenant dans ses bras pour essayer de le calmer, le berçant un peu en lui caressant les cheveux et lui essayant la bouche pour faire disparaître les quelques traces de sang que ce dernier avait sur les lèvres . Il lui décrocha un très léger sourire, sans plus et le prit dans une position plus approprier ppour le porter et l'allonger sur le canapé .


- Si tu commence à cracher du sang devant un démon qui en boit, je pense que le démons en question de se contrôlera pas longtemps, Alois II ... Même si il y mets de la bonne volonté...

Il lui caressa lentement la joue pour le rassurer un maximum .

- Je t'ai pas déjà dit de ne pas faire le suicidaire pour me sauver ? Laisse moi dans l'état ou je suis, Ciel III ou les autres aurais trouver une solutions je pense...


avatar
Alois Trancy


Messages : 701
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 23
Localisation : Entre deux mondes 8D


Mar 8 Nov 2011 - 12:03
Ciel II alla auprès de lui, le prenant dans ses bras pour le calmer et lui caresser les cheveux, le berçant un peu, lui essuyant la bouche pour faire disparaître les traces de sang.
Il lui sourit très finement, sans en faire plus, avant de le mettre dans une situation plus approprié pour le porter et le mettre allongé sur le canapé.


- Si tu commences à cracher du sang devant un démon qui en boit, je pense que le démon en question de se contrôlera pas longtemps, Alois II ... Même s’il y met de la bonne volonté...

Il n’y trouva rien à redire, il avait l’habitude.
Ciel II lui caressa la joue doucement afin de le rassurer.


- Je ne t’ai pas déjà dit de ne pas faire le suicidaire pour me sauver ? Laisse moi dans l'état où je suis, Ciel III ou les autres aurais trouvé une solution je pense...

Alois II décrocha un sourire triste, avant de demander calmement :

- Tu te souviens de moi, de Ciel III et des autres, donc tu dois aussi te souvenir que je t’aime, et que tu m’aimes, et que j’ai juré de te rendre heureux, donc de ce fait de te sortir de situations comme ça même si j’en paye un sacré prix. Concernant le fait que tu es un démon, je n’ai pas de soucis à me faire, tu ne bois que le sang de Lice. Je bois aussi du sang de toute façon.

Voulant relâcher sa pression, et l’angoisse d’un risque de ratage qui le rognait, il embrassa de la manière la plus passionnée Ciel II, se serrant bien contre lui comme pour se sécuriser d’avoir réussit. Quand il termina le baiser, il assura :

- Plus jamais d’angoisse aussi forte. Mais maintenant, sa va aller, on va pouvoir continuer là où en était avant que d’un coup, tu oublies tout.


avatar
Petite soeur


Messages : 1483
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 21


Mar 8 Nov 2011 - 18:00
Alois II décrocha un sourire triste, avant de demander calmement :

- Tu te souviens de moi, de Ciel III et des autres, donc tu dois aussi te souvenir que je t’aime, et que tu m’aimes, et que j’ai juré de te rendre heureux, donc de ce fait de te sortir de situations comme ça même si j’en paye un sacré prix. Concernant le fait que tu es un démon, je n’ai pas de soucis à me faire, tu ne bois que le sang de Lice. Je bois aussi du sang de toute façon.

Le comte Trancy II embrassa de la manière la plus passionnée Ciel II, se serrant bien contre lui comme pour se sécuriser d’avoir réussit, ce qui fit largement monté le sang au joue de notre cher Ciel II préféré. Quand il termina le baiser, il assura :

- Plus jamais d’angoisse aussi forte. Mais maintenant, sa va aller, on va pouvoir continuer là où en était avant que d’un coup, tu oublies tout.

L'ancien comte lui souriait tendrement quand il vint frotter son nez contre le sien.

- Oui, comme avant... J'espère... Enfin, nous verrons bien... Il murmura dans un long soupir . Excuse-moi...

Il s'éloigna un peu, trop attiré par l'odeur du sang sûrement . Toujours en caressant les cheveux de Alois II, à genoux .

- Allez, calme toi, si tu as besoin de quoi que ce soit, je suis la mon ange... J'étais conscient de ce qui aller arriver... Mais je sais que cela n'aurais pas duré longtemps...

Ciel II ne souhaitait aucunement ce qui s'est passer... Mais faisant tout pour paraître le plus 'noble' possible, vu les délicate circonstance ...


avatar
Alois Trancy


Messages : 701
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 23
Localisation : Entre deux mondes 8D


Mer 9 Nov 2011 - 22:02
Ciel II lui sourit tendrement quand il sentit son nez contre le sien.

- Oui, comme avant... J'espère... Enfin, nous verrons bien...
Alois II eut un sourire triste en entendant le mot « espérer », c’était une certitude, pas
une supposition. Il l’entendit murmurer dans un long soupir :


- Excuse-moi...

Ciel II s’éloigna un peu, apparemment attiré par le sang qu’Alois II retira par magie, ronronnant sous les caresses faites par Ciel II.

- Allez, calme toi, si tu as besoin de quoi que ce soit, je suis là mon ange... J'étais conscient de ce qui allait arriver... Mais je sais que cela n'aurait pas duré longtemps...

Alois II hocha la tête, répondant de sa voix douce :

- Bien sûr, compte sur moi pour te prévenir. Avec moi, c’est sûr que ça n’aurait pas duré longtemps. Malheureusement, je n’ai pas pu m’empêcher de pleurer, et si je ne t’avais pas fait retrouver définitivement la mémoire, je pense que ça aurait viré dans le suicide. Bien sûr que ça sera comme avant.

Il le regarda un instant, dévorant des yeux son visage avant de l’embrasser bien passionnément, avec tout son amour et plus encore, sa passion étant au plus haut degré.

- Je t’aime Ciel II.


avatar
Petite soeur


Messages : 1483
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 21


Ven 11 Nov 2011 - 23:39
Alois II hocha la tête, répondant de sa voix douce :

- Bien sûr, compte sur moi pour te prévenir. Avec moi, c’est sûr que ça n’aurait pas duré longtemps. Malheureusement, je n’ai pas pu m’empêcher de pleurer, et si je ne t’avais pas fait retrouver définitivement la mémoire, je pense que ça aurait viré dans le suicide. Bien sûr que ça sera comme avant.

Alois II regarda Ciel II un instant, semblant dévorer des yeux son visage avant de l’embrasser bien passionnément.
L'ancien comte passa d'une couleur rose à une rouge bien plus foncée, après les coups de soleil, les coups d'amour dirons nous .

- Je t’aime Ciel II.

Cette phrase, il l'avait déjà entendu, il le savait mais il ne comprenais pas vraiment pourquoi il lui la répéter à longueur de temps, bien sûr , notre jeune brun aimer ça mais... Non, il ne comprenait vraiment pas pourquoi... ? A force de dire trop souvent la même chose, les valeurs des mots disparaissent, s'évaporent... Et a la fin, il n'y aurait plus rien à prouver...

- Ne t'en fait pas... Ce sera toujours et à jamais réciproque..

Il lui répondit doucement et calmement, ne voulant ni le contrarié, ni l'agacer. Allant lui rendre par la suite le baiser qu'il lui avait donner auparavant .


avatar
Alois Trancy


Messages : 701
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 23
Localisation : Entre deux mondes 8D


Lun 14 Nov 2011 - 14:49

- Ne t'en fait pas... Ce sera toujours et à jamais réciproque..

Alois II décrocha un sourire, un large, remplit de bonheur, sincère, vrai.
Oui, cela le plaisait, ravissait son cœur que cela soit réciproque pour l’éternité.
Ciel II lui avait répondu dans une voix calme qui est plus, ce qui l’avait dotant plus rassuré et retiré ses doutes qui persistaient derrière.
L’ancien Comte lui rendit peu après sa phrase le baiser de tantôt fait par l’adolescent, qui s’investit aussitôt dans le baiser donné par le Comte. Appréciant chaque parcelle de ses lèvres avant d’aller plus profond, ses mains baladeuses touchant avec amour le torse de son amant.
Alois II décida d’y rajouter la langue, passant un peu ses mains sous sa chemise, parcourant un peu son torse en jouant avec la langue de Ciel II avant d’arrêter le baiser et de retirer ses mains. Un large sourire heureux bien que très coquin aux lèvres.
Il enserra davantage Ciel II dans ses bras, qu’il câlina, décoiffa légèrement un peu.
Avant de déclarer d’une forte voix heureuse :


- Ce soir, je t’invite au restaurant et tu dors avec moi. N’y voit aucune tentative perverse, je sais me contrôler !

Il échappa un rire.
Ce début d’après-midi avait été mouvementé, et sortir ne leur ferait pas de mal.
Rester dans un manoir où il ne se trouvait aucune occupation, ce n’était guère plaisant, et il ne voulait pas que Ciel II soit prise dans cette ambiance morose.


avatar
Petite soeur


Messages : 1483
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 21


Mar 15 Nov 2011 - 7:08
Le comte Trancy ayant fini de l'écouté reçun le baiser de son amant et s’investit aussitôt. Semblant apprécier chaque parcelle des lèvres du jeune Phantomhive avant d’aller plus loin dans le baiser, ses mains baladeuses touchant avec amour le torse de son amant.
Alois II rajouta la langue, passant un peu ses mains sous la fine chemise du brun, Ce qui provoqua un léger sursaut pour ce dernier, plus habitué à ce genre de chose. Il parcourait le torse de Ciel II en jouant avec sa langue, avant d’arrêter le baiser et de retirer ses mains. L'ancien comte était rouge tomate, voir en mode lampion. Il ne pouvais pas s'empêcher de fixer Alois II dans les yeux quand il vus sur ses lèvres un large sourire heureux bien que très coquin .
Il enserra davantage Ciel II dans ses bras, qu’il câlina, décoiffa légèrement un peu, ce sui provoca une petite mou chez notre ancien comte.
Avant de déclarer d’une forte voix heureuse :


- Ce soir, je t’invite au restaurant et tu dors avec moi. N’y voit aucune tentative perverse, je sais me contrôler ! Il échappa un rire.

Vu comme la chose était dit, Ciel II n'avait pas trop le choix, il prit ça entre une proposition est un ordre... Pas vraiment friand des sorti au restaurant mais bon, lui qui ne sort jamais, ça ne lui fera pas de mal.

- Pourquoi pas...

Il se leva regardant encore une fois autour de lui, ne sachant pas vraiment dans quelle pièce il se trouvait car ce n'était pas chez lui .

- Tu me montre la sorti?..


avatar
Alois Trancy


Messages : 701
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 23
Localisation : Entre deux mondes 8D


Jeu 17 Nov 2011 - 15:05
- Pourquoi pas...

Cette réponse ravisa davantage l’expression d’Alois II, heureux que Ciel II avait accepté.
Sortir lui serait vraiment du bien à lui aussi.
Ciel II se leva, regardant autour de lui, étant le grand salon du jeune noble aux cheveux d’or, une pièce clairement bien spacieuse où canapés, fauteuils, bibliothèque, tableaux et meubles s’assemblaient dans une harmonie parfaite. Quelques jacinthes sur les murs, avec des papillons dorés qui y butinaient.
Alois II eut un fin rire discret suivit d’un sourire triste, voyant le regard un peu perdu de Ciel II face à la pièce dont il ne connaissait pas vraiment, n’étant pas chez lui.


- Tu me montres la sortie?..

Alois II acquiesça tout en nuançant :

- Avant d’aller au restaurant, je vais te faire visiter mon manoir. Tu en auras grandement besoin pour t’y retrouver, et ne pas être déboussolé par toutes les pièces.

Il regarda un instant au dehors, rassuré que la nuit n’avait pas encore mit son voile, l’entraînant tour à tour dans les différentes pièces : le petit salon, la spacieuse cuisine et la salle de bain, les immenses couleurs couvert de grands tableaux sur tout son long, la grande bibliothèque, les différentes chambres à coucher, terminant par sa chambre, l’entraînant par la suite dans le jardin lui montrant du doigt ce mini morceau de paradis : là où un champ de cerisiers se dressaient. L’ambiance du manoir était chaleureuse, luxueuse, la couleur bleu prédominante ainsi que les jacinthes présents sur différents murs.
Il essaya au mieux de rendre distrayant et intéressant chaque visite de la pièce, surveillant toujours d’un coin de l’œil la fenêtre.
Il appela par la suite un cochet afin de le mener dans un sentiment, se faisant galant envers Ciel II avant de rentrer à son tour dans la calèche, demandant au cochet de les mener à un bon restaurant qu’il connaissait.


avatar
Petite soeur


Messages : 1483
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 21


Dim 20 Nov 2011 - 13:13
Il observa les pièce, sans plus, ayant une très bonne mémoire, il mémorisa l'emplacement de toutes ces dernières et ce fut finit .
Il attendit la calèche avec Alois II et monta dedans avant lui pour enfin que le blond le rejoigne pour aller s'asseoir à côté de lui et poser la tête sur l'épaule de son cher et tendre en parlant d'une voix assez fatigué .


- Tu m'emmène ou? Je te prévient... Je ne mange pas beaucoup, pas besoin dans faire des tonnes...

Notre petit Ciel II ferma un peu les yeux, regardant le paysage défiler hors de la calèche. Question restaurant, il n'y aller pas beaucoup et question nourriture, il ne mangeais presque plus rien, a part un verre de sang de temps à autres ou encore une pattiserie que Dr.HOUSE lui offre de tant à autre avec du thé à la canelle et au miel.


avatar
Alois Trancy


Messages : 701
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 23
Localisation : Entre deux mondes 8D


Mar 22 Nov 2011 - 7:47
Ciel II avait observé les pièces, sans plus, sans faire le moindre commentaire sur la décoration. Il y mémorisa simplement leur emplacement.
Il attendit silencieusement la calèche avec Alois II, montant dedans sans un moindre merci à la galanterie de l’adolescent, ce dernier le rejoignant l’instant d’après.
Il alla coller sa tête sur l’épaule d’Alois II, auquel celui-ci lui caressera doucement les cheveux. Ciel II parla d’une voix fatiguée :


- Tu m'emmènes où? Je te préviens... Je ne mange pas beaucoup, pas besoin dans faire des tonnes...

Il ferma un peu les yeux avant de regarder le paysage défiler. Alois II se contentait de le regarder, répondant doucement :

- Dans un petit restaurant. Ils y font des excellentes pâtisseries, et c’est le dernier endroit qui a daigné de ma présence. Je ne mange pas beaucoup non plus, lâcha Alois II dans un grand rire, le strict minimum pour ne pas mourir de faim. Bien que mon gémeau, lui, n’a carrément pas besoin de manger ! Si cela ne te convient pas, tu sais, on peut se faire une marche à demi-nocturne. Je préférerais rentrer avant que la nuit tombe.

Alois II élargit son sourire dans une large expression heureuse.
D’être avec Ciel II, d’essayer de passer un bon moment avec lui afin de se remettre de la situation remplie de pression de tantôt…


avatar
Petite soeur


Messages : 1483
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 21


Mar 22 Nov 2011 - 17:07
[ je commencerais à Rp avec le vraie compte de Ciel II quand l'organisation sera finit, ça te va?? ^^ ]


Si Ciel II observer le paysage, c’était pour faire passer un léger mal au cœur qui le tenait depuis quelque jour, d’où l’oublie du ‘merci’ mais bien évidement, Alois II à cheval sur ses chose la n’avait surement pas loupé cet oubli et en gardera une petite rancœur, l’une de ses charmante spécialité.
Au moment où il senti la main de Alois II se poser sur ses cheveux, il eut un léger sursaut et le regarda pour l’embrasser sur la joue puis retourna la tête cachant ses joues rose de honte.


- Dans un petit restaurant. Ils y font des excellentes pâtisseries, et c’est le dernier endroit qui a daigné de ma présence. Je ne mange pas beaucoup non plus, lâcha Alois II dans un grand rire bien, bien que Ciel II ne comprit pas ou était la chose marrante dans ses dires, le strict minimum pour ne pas mourir de faim. Bien que mon gémeau, lui, n’a carrément pas besoin de manger ! Si cela ne te convient pas, tu sais, on peut se faire une marche à demi-nocturne. Je préférerais rentrer avant que la nuit tombe.

Alois II élargit son sourire dans une large expression heureuse.
Ciel II, il n’en avait que faire du passer, après tout, il n’aurait que sa pour le reste de ses jour, étant immortel… Ah quoi bon le recasé encore et encore, et pourquoi maintenant ? Il aura bien tout le temps pour en parler, même écrire ses mémoire.


- Je ne mange pratiquement rien, c’est tout … Ne pense pas que cela ne me convient pas, si tu es là, ça me va… Et je n’aime pas trop la marche en hiver, il fait trop froid pour moi. ..

Il lui répondu par un sourire, bien que déjà d’un naturel pâle comme de la craie il était un peu plus blanc que d’habitude mais, semblant néanmoins heureux d’être avec son amant qu’il ne pouvait plus qu’aimer à la folie et pour toujours.


avatar
Alois Trancy


Messages : 701
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 23
Localisation : Entre deux mondes 8D


Mar 22 Nov 2011 - 19:34
[ Oui, ça me convient ^-^ Bon courage pour tes fiches de personnages à propos. ]


Alois II n’avait pas vraiment de rancœur particulière, ou si elle était présente, elle était moindre. Il s’étonnait à chaque fois de n’être pas regardé, et c’était avec interrogation qu’il s’en demandait la raison. Quand la main d’Alois II alla se positionner sur les cheveux de Ciel II, ce dernier eut un sursaut, le regardant avant de l’embrasser sur la joue, avant de retourner sa tête, cachant des joues rosées par une honte.
Quand Alois II termina de parler, il haussa un sourcil en voyant la soudaine honte de Ciel II, bien que sa pâleur l’alarma davantage comme détail.


- Je ne mange pratiquement rien, c’est tout … Ne pense pas que cela ne me convient pas, si tu es là, ça me va… Et je n’aime pas trop la marche en hiver, il fait trop froid pour moi. ..

Alois II décida que cette sortie n’était pas conseillée vu l’état probable de Ciel II, qui, à la couleur de son visage, en donnait un immense aperçu. Il demanda au cochet de retourner à son manoir. Se réinstallant, il répondit :

- Vu la pâleur de ton visage, il faudrait mieux qu’on reste dans la chaleur de mon manoir. Ca doit être ta nature démone complètement éveillée qui fait que tu ne manges plus. Oh, ce n’est pas encore l’hiver, la neige n’est pas encore tombée. Bien que je te l’accorde sur le froid.

Avec délicatesse, et avec une immense passion amoureuse, il prit le menton de Ciel II entre ses mains, le soulevant, afin qu’il le regarde dans les yeux.
Alois II le resserra doucement contre lui tout en lui caressant les cheveux.


- Ne soit pas honteux, et concernant ton état, je vais prendre bien soin de toi.





avatar
Petite soeur


Messages : 1483
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 21


Mar 22 Nov 2011 - 22:21
  • Alois II demanda au cochet de retourner à son manoir. Se réinstallant, il répondit :

    - Vu la pâleur de ton visage, il faudrait mieux qu’on reste dans la chaleur de mon manoir. Ça doit être ta nature démone complètement éveillée qui fait que tu ne manges plus. Oh, ce n’est pas encore l’hiver, la neige n’est pas encore tombée. Bien que je te l’accorde sur le froid.

    Avec délicatesse, et avec une immense passion amoureuse, il prit le menton de Ciel II entre ses mains, le soulevant, afin qu’il le regarde dans les yeux. Action qui fit décrocher un léger sourire à notre cher ancien comte, qui rougit de plus belle.
    Alois II le resserra doucement contre lui tout en lui caressant les cheveux. Ciel II fermant les yeux pour mieux écouter Alois II et écouter les battements du cœur de son très cher amant.


    - Ne soit pas honteux, et concernant ton état, je vais prendre bien soin de toi.

    Ciel II ne comprenait pas tout mais, si il avait pu dormir, il l’aurait fait… Il ne s’ennuyait pas mais, prit de léger maux de cœur, il aurait tout fait pour que cela s’arrête …

    - Pâleur ?... il posa une main sur son visage, je n’étais pas encore éveillé ? … C’est pour ça que la nourriture me dégoûte ? il tourna la tête pour voir le paysage. Je déteste l’hiver.


avatar
Alois Trancy


Messages : 701
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 23
Localisation : Entre deux mondes 8D


Mer 23 Nov 2011 - 19:25
Le geste d’Alois II fit rougir davantage et décrocher un large sourire sur le visage de l’ancien Comte Phantomhive II. Quand il le porta contre lui, ce dernier ferma les yeux, écoutant les pulsations du cœur de son amant. Peu après la fin des dires d’Alois II, Ciel II répondit :

- Pâleur ?... il posa une main sur son visage, je n’étais pas encore éveillé ? … C’est pour ça que la nourriture me dégoûte ? il tourna la tête pour voir le paysage. Je déteste l’hiver.

Alois II eut une légère expression de gêne à ses dires, espérant vite retrouver son chez lui avant que la nuit tisse son manteau, l’envoyant dans des ténèbres dont il ne désirait plus jamais pénétrer. Dans une voix inquiète, ne pouvant plus la dissimuler, il nuança :

- Tu es pâle de façon globale, comme si tu avais un haut le cœur. Si, tu es éveillé. Je ne sais pas s’il y a une cause à effet du fait que tu ne manges plus lié à ton état, mais c’est fort probable. Ne t’inquiète pas, on va arriver bientôt chez moi. Concernant ton goût de saison, je suis assez en accord avec toi. Je préfère largement le printemps ou l’été comme saisons. L’hiver est comme l’approche de la mort avec ses paysages et ses températures horribles.

Il eut un sourire triste, nostalgique en prononçant sa dernière phrase, nostalgique à un passé de sa « première vie », quand il devait se débrouiller avec la force de ses bras et l’intelligence de son esprit pour survivre, attaché à rien, démuni de tout…Il se rappelait de ses jours où il avait les mains gelés qu’il avait l’impression qu’il allait devenir un glaçon pour l’éternité, tandis qu’il essayait que Luka, lui, au moins, ait un strict minimum de chaleur.
Il se rappelait de la difficulté de trouver à manger, de cette faim si douloureuse mais auquel jeuner serait le condamner. Malgré ces douleurs datant, le paysage, lui, restait magnifique.
Tout blanc, des couches de neige à perte de vue mettant en valeur certains paysages, des couches de neige sur les toits des habitants leur donnant un air magnifique.
Alois II supprima ses souvenirs en devenant inexpressif un court instant, sentant la calèche s’arrêter. Sans prévenir, il paya le cochet, sans un mot d’excuse, portant Ciel II dans ses bras comme une princesse, la ramenant à l’intérieur de sa maison qu’il ferma par sa magie du Purgatoire, emmenant son amant dans sa chambre en faisant bien attention à lui.

Rentrant dans sa chambre muette, Alois II installa Ciel II sur les couvertures du lit, retirant ses bottes à lui faisant percevoir ses bas noirs tout le long de ses jambes avant de s’installer au chevet de Ciel II, faisant apparaître une bassine dans le doute s’il venait à être prit de nausée.
Calmement, dans une expression triste et toujours inquiète, il prit d’une main le pouls de son amant, et de l’autre, sa température en posant une main sur son front.
Il demanda doucement :



- Tu te souviens de quand cette soudaine pâleur a commencé ?




avatar
Petite soeur


Messages : 1483
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 21


Mer 23 Nov 2011 - 22:18
  • Le jeune comte blond prit une voix inquiète qu’il ne peut cacher, il nuança :

    - Tu es pâle de façon globale, comme si tu avais un haut le cœur. Si, tu es éveillé. Je ne sais pas s’il y a une cause à effet du fait que tu ne manges plus lié à ton état, mais c’est fort probable. Ne t’inquiète pas, on va arriver bientôt chez moi. Concernant ton goût de saison, je suis assez en accord avec toi. Je préfère largement le printemps ou l’été comme saisons. L’hiver est comme l’approche de la mort avec ses paysages et ses températures horribles.

    Ciel II, qui l’avait écouté avec attention rattrapa un visage assez vide, sachant bien toute les misères qui était arrivé à Alois II. Ce jeune blond prit aussi un triste sourire, puis il fut inexpressif un petit moment.
    L’ancien comte Phantomhive ne se rendit même pas compte de l’arrêt de la calèche que Aloïs II l’avait déjà dans ses bras, le tenant comme une princesse… Tout ce qu’il eut le temps de faire, c’est passer ses deux bras autour du cou de son amant pour mieux s’accrocher à celui-ci, bien qui le tenait mal, semblant fatigué et le regard un peu perdu dans le vide. Ciel II observa le paysage autour de lui durant le trajet, il avait reconnu le manoir Trancy, se sentant un peu coupable d’avoir gâché la sortie prévues par Aloïs II, un sentiment de gêne au cœur, fermant les yeux. Quand il les rouvrir, il était dans la chambre, toujours dans les frêle bras de Aloïs II. Il senti le comte Trancy le poser sur le lit. Il posa une main sur ses yeux et l’autre servit à son amant pour lui prendre son pouls. De son autre main libre, le blond, prit la température de Ciel II, en la posant sur son front.

    Il demanda doucement :



    - Tu te souviens de quand cette soudaine pâleur a commencé ?

    Il laissa retomber la main qu’il avait posé à ses yeux et se mit assit sur le lit, s’appuyant sur les bras. Il parla d’une voix un peu basse mais claire.

    - Je ne sais pas vraiment, je ne suit pas l'évolution de mes 'maladie' à chaque fois, ça a commencé comme ça un matin … Ce n'est sûrement rien de grave, n’y fait pas attention ça va passer de toute façon… Comme dit Grégory, c’est la bêtise qui ressort !

    Il finit sa phrase dans un grand sourire, de toute façon son état l’importait peu en ce moment. Tant que les personne qu’il aimer aller bien, il se ficher pas mal d’être malade ou autre, telle était le comte Phantomhive autrefois !
    Il alla lentement caresser la joue de son amoureux essayant de le rassurer et le faire penser à autre chose, de toute façon , étant démon, il ne pouvait pas mourir alors, pourquoi s’inquiéter ? pensait-il tout bas.


avatar
Alois Trancy


Messages : 701
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 23
Localisation : Entre deux mondes 8D


Jeu 24 Nov 2011 - 8:54
Alois II attendit patiemment la réponse de son amant, qu’il continua de regarder.
Ciel II laissa retomber la main qu’il avait posé sur ses yeux, se mettant assit sur le lit en s’appuyant sur ses bras, répondant d’une voix certes basse mais claire :


- Je ne sais pas vraiment, je ne suis pas l'évolution de mes 'maladies' à chaque fois, ça a commencé comme ça un matin … Ce n'est sûrement rien de grave, n’y fait pas attention ça va passer de toute façon… Comme dit Grégory, c’est la bêtise qui ressort !

Par la suite, afin de le rassurer, il lui caressa la joue, essayant de le faire passer à autre chose, entendant parfaitement ses pensées intérieures vis-à-vis de son état. Alois II nuança :

- Les démons peuvent mourir…c’est pour cela que si cela perturbe, ou se dégrade, j’irais te dévorer ton mal, seule façon pour que tu sois guérit entièrement si l’attente n’est pas la solution. J’espère sincèrement que j’ai comme le dit Dr. House, et que cela va vite passer. Quant au fait que je m’inquiète, vu que je tiens à toi et que je te m’aime, cela est normal.

Alois II répondit au grand sourire de Ciel II par un similaire, la réaction de Ciel II lui faisant repenser à ses réactions à lui d’un point de vue générale. Il n’allait pas jusqu’à se moquer de ce qui pouvait lui arriver, quoi que, à un temps, ça a été le cas, mais il s’était effacé, très longtemps effacé pour que son gémeau puisse être dans sa condition de maintenant.
C’était encore le cas aujourd’hui, sachant que ce n’était pas une bonne solution pour lui.
Mais se retirer de l’esprit qu’il méritait aussi de vivre alors qu’il avait tout sacrifié et accepté d’être tué afin que son gémeau lui vive n’était pas aussi simple.
La chose qui refusait de tout dire haut et qui conversait tout bas était ce désir d’être aidé.
Encore enfermé dans son passé, il n’en voyait pas l’intérêt, vu que cela se retournerait contre lui et cela signifierait aussi dévoiler ses faiblesses devant l’autre ; mais in contrario il savait que ce moyen était le bon. Bien qu’il ait laissé toutes les blessures du passé derrière lui, il avait fermé cette porte close où tous ses souvenirs tourbillonnaient, ouvrant une porte dans laquelle il se façonnerait un avenir heureux. Alois II décrocha un rire intérieur.
Il n’était pas son gémeau sur certains points, ce qui les rendait aussi différent.
Cela demeurait rassurant de savoir qu’il ne restait que cette plaie à panser.


- Tu me diras quand tu seras fatigué, comme ça, j’irais te rejoindre dans mon lit bien chaud !

Il éclata légèrement de rire, ronronnant à moitié sous la caresse de sa joue, regardant Ciel II d’un air un peu plus joyeux, bien qu’avec des yeux toujours un peu inquiet, se serrant contre son amant qu’il câlina doucement, posant sa tête au niveau de son cou.


avatar
Petite soeur


Messages : 1483
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 21


Jeu 24 Nov 2011 - 21:50
- Les démons peuvent mourir…c’est pour cela que si cela perturbe, ou se dégrade, j’irais te dévorer ton mal, seule façon pour que tu sois guérit entièrement si l’attente n’est pas la solution. J’espère sincèrement que j’ai comme le dit Dr. House, et que cela va vite passer. Quant au fait que je m’inquiète, vu que je tiens à toi et que je te m’aime, cela est normal.

Alois II répondit au grand sourire de Ciel II par un similaire.


- Tu me diras quand tu seras fatigué, comme ça, j’irais te rejoindre dans mon lit bien chaud !

Le jeune démon regarda son compagnon lui sourire, comme si c'était naturel, bien que cela arriver très peu ces dernier temps..


Le Comte Trancy éclata légèrement de rire, que le jeune brun ne comprit toujours pas, ce n'était pas vraiment une situation à rire... Le blond ronronnant à moitié sous la caresse de sa joue, regardant Ciel II d’un air un peu plus joyeux, bien qu’avec des yeux toujours un peu inquiet, se serrant contre son amant qu’il câlina doucement, posant sa tête au niveau de son cou.
Le petit garçon qu'était Ciel II, posa une de ses main sur les cheveux de Alois II et les lui caressa, sachant qu'il aimer ça .


- Je ne suis pas fatigué, juste légèrement étourdi.. Mais rien ne t'empêche de venir pour le moment.


Contenu sponsorisé




 

Glandouillage (pour Ciel II)

Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Rps et liens pour Ciel Bleu.
» Et quand vient le soir, pour qu'un ciel flamboie, le Rouge et le Noir ne s'épousent-ils pas ? [Libre]
» L'orage se prépare dans un ciel sans nuage.
» Aide toi, le ciel t'aidera.
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le cimetière général :: Topics de RPG abandonnés-