AccueilAccueil  FAQFAQ  GalerieGalerie  RechercherRechercher  GroupesGroupes  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion      

Partagez | 
 

 Pas à la hauteur~



avatar
Grell Sutcliff


Messages : 138
Date d'inscription : 25/07/2011
Localisation : Pas loin de ma petite fleur...♥


Ven 17 Fév 2012 - 0:23
Il était enfin arrivé, après avoir erré une bonne partie de la nuit, ressassant ses souvenirs bons comme moins bons. Grell se trouvait maintenant dans le clocher de l'imposante tour de Big-Ben. Il regardait le temps défilé, assis sous l'horloge les pieds pendant dans le vide. Son regard était vide lui aussi, il pensait.

Il pensait à sa discussion avec Aloïs II qui n'avait mené nulle part, à son aventure avec Ciel II, a sa relation avec Lice..Lice..elle aussi allait lui en vouloir. Mais il ne voyait pas d'autre issue...son monde était en ruine, et le monde l'était aussi. Les gens passaient leurs temps à se déchirer et lui fauchait les âmes à tour de bras alors qu'il aurait juste voulu que tout redevienne comme avant. Seulement c'était impossible, avant était avant, maintenant était maintenant. Il avait échoué..il n'avait pas réconcilié Ciel II et Aloïs II, il n'avait pas réussit à protéger Lice, ni même pu être là quand elle avait besoin de lui.

Il aurait pu tenter une nouvelle fois..d'ailleurs c'était ce qu'elle lui avait dit, ordonné même. Mais a quoi bon, tout cela se terminerait bientôt de toute façon..il ne lui restait qu'à tirer sa révérence et croiser les doigts..pour qu'ils continuent leur vie et que tout aille mieux pour eux. Ensemble peut être qu'ils auraient pu faire quelque chose, mais seuls chacun de leur côté c'était peine perdue. Et il ne voulait plus de ces mensonges et hypocrisies qui consistait à faire semblant que tout allait bien dans le meilleurs des mondes alors que non..si on en était arrivé là c'est que tout allait mal.
Sa faux était posée à l'intérieur du clocher bien à l'abri, elle avait été nettoyée et astiquée exprès pour l'occasion. Mais il ne s'en servirait pas, il ne méritait même pas ça. Il avait fuit, fuit devant Aloïs II, devant Ciel II et même abandonné face à Lice, il s'était laissé faire encore et encore voyant pourtant les effets et ce qui était en train d'arriver. Un cachet après l'autre..il avala trois boites, une pour chaque personne qu'il avait blessé et qu'il était en train de trahir..car il le savait ce qu'il faisait n'était rien de plus et de moins qu'une trahison. D'ailleurs il aurait du en avaler une quatrième..sauf qu'il n'en était plus capable..la grande aiguille se décala encore d'un cran, la pleine lune éclairant d'une lueur blafarde ce spectacle sinistre...

Ce n'était pas une solution il le savait, il était peut être en train de faire son petit malheureux, de faire une grosse bêtise, mais cela lui était égal à l'heure qu'il était. Tout ce qui comptait était qu'il avait échoué...Il ne supportait pas l'idée de voir les gens triste et c'était en train d'arriver. Il avait cherché d'autres idées, mais son cerveau était trop embrouillé pour faire la part des choses..

Lentement il enfonça la lame dans ses bras, comme il avait souvent coutume de le faire. Un moyen comme un autre de s'occuper, de s'empêcher de sombrer dans la folie. Les cachets l’anesthésiaient et il ne sentait qu'une douleur diffuse envahir progressivement son corps alors qu'il observait ce monde se déliter sous ses yeux. Ce n'était pas cela qui le tuerait, mais il avait le temps...Un sourire triste apparut sur son visage habituellement si enjoué et une unique larme coula le long de sa joue.

''-Je suis...désolé..''

Big ben sonna minuit~


avatar
Petite soeur


Messages : 1483
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 21


Ven 17 Fév 2012 - 7:20
Une jeune demoiselle aux cheveux argenté voir blanc fit son apparition dans la scène.
Elle se plaça juste derrière Grell, mains jointe dans son dos, et ailes noires déployer.

« Alors… Alors… Je voie que quelqu’un à enfin comprit ! »

Elle eut un léger rire, elle semblait de quoi parler et en même temps, elle paraissait ailleurs, admirant la vue… Big Ben, quel bel endroit, surtout pour s’excuser ou encore mourir… Mais ce n’était point le but de Petite sœur de se tuer, et elle ne parlait que pour des choses véridique.

« Tu as compris que personne ne pouvais changer ce monde ? Cet univers est tordu, tout comme moi… Même toi, tu es tordu, et les autres aussi, à part ceux qui se prenne pour des saint et qui ont dépassé un stade plus pire encore… »

Elle alla se mettre assise, les pieds dans le vide à côté de Grell, balançant ses pieds comme une fillette de quatre ans et regardant le sol. Elle lâcha un sifflement et continua son discourt.

« Tu les à abandonner, tous, et maintenant ? A quoi bon cela te servira-t-il ? Ciel II va sombrer dans la tristesse, Alois II, lui, s’en fiche et Lice, elle ne porte pas ton enfant ? Un enfant sans père, c’est malheureux… »

Quel belle phrase s dit-elle, mais elle n’arrangerait sans doute pas les choses… Mais au moins, elle aurait dit ce qu’elle aurait à dire !

« Tu es comme cette Alois II, à toujours vouloir que les autres sois heureux, mais, regarder dans quel monde vous êtes… Des gens se tue, d’autres se déchirent, ou peut-ont dire qu’il est potable ? Mais, le fait de rester ensemble vous aider à passer tout cela, maintenant que tu es partir, je n’imagine pas dans quel état tes amis vont être… »

La jeune fille semblait s’amuser, après tout, les gens était plus horrible les uns que les autres, et personne d’autre ne viendrais parler à Grell à par elle, elle, mère de toute les chose sur cette bonne vieille terre…


avatar
Grell Sutcliff


Messages : 138
Date d'inscription : 25/07/2011
Localisation : Pas loin de ma petite fleur...♥


Ven 17 Fév 2012 - 10:44
Il ne se retourna pas au son de la voix. A quoi bon, une discussion pouvait bien se faire de dos. Et puis il ne pensait pas être capable de se relever ni même de faire un pas. Lorsqu'elle dit que quelqu'un avait enfin comprit le rouquin se demanda qui pouvait être présent parmi eux, qui donc détenait toute la vérité, rien que la vérité et juste la vérité...une telle personne existait-elle ? Non c'était impossible, ou alors elle parlait de lui, mais dans ce cas elle avait tord. Il n'avait rien compris. S'il avait comprit ne serait ce qu'une infime partie de ce qui se passait il aurait pu agir et ne serait pas arrivé face au mur sans avoir réagit...

Son rire lui fit du bien, et lui arracha même un sourire, il aimait entendre les gens rire, même si ce n'était pas toujours des vrais rire. On disait que cela reculait l'âge de la mort..mais lui qui était la mort, il n'avait jamais reculé face à une personne qui riait.

« Tu as compris que personne ne pouvais changer ce monde ? Cet univers est tordu, tout comme moi… Même toi, tu es tordu, et les autres aussi, à part ceux qui se prenne pour des saint et qui ont dépassé un stade plus pire encore… »

Le temps que les paroles parviennent à son cerveau embrumé elle s'installa près de lui. Tordu ? Oui tout le monde l'était et il ne niait pas l'être avec ses sautes d'humeurs, ses emportements et ses crises de folies. Mais le monde avait quand même des avantages, et il pouvait être changé. Seulement il fallait y croire et s'y mettre tous ensemble..en l'observant du coin de l'oeil il se douta que pour en arriver à dire cela elle avait du essayer mainte et mainte fois de changer ce monde, et qu'elle n'avait pas réussi...Au moins elle était encore là.

« Tu les à abandonner, tous, et maintenant ? A quoi bon cela te servira-t-il ? Ciel II va sombrer dans la tristesse, Alois II, lui, s’en fiche et Lice, elle ne porte pas ton enfant ? Un enfant sans père, c’est malheureux… »

Un éclair de souffrance dans le regard, vite remplacée par un air joyeux. Il la pousserait bien là maintenant tout de suite...la voir tomber dans le vide, bien sûr elle ne s'écraserait pas elle avait des ailes. Et c'était bien trop simple, rien n'était jamais aussi simple par ici, mais cela serait..distrayant non ? Ciel II sombrer ? C'était déjà trop tard pour lui, bien trop tard , Alois II bien sûr qu'il s'en fichait, peut être même qu'il serait content mais dans le fond ce n'était pas important...rien n'avait d'importance dans la vie. Lice..le bébé..la bonne blague, bébé qu'il ne voulait pas, mais qu'il a été forcé d'avoir, qu'il a finit par accepter et qu'il ne verra finalement jamais. Ironie du sort assez tordante quand on y pensait..il était même possible que le bébé soit déjà là..et qu'il ne le sache pas. Lice et lui s'étaient éloignés, et ne se parlaient plus trop..connerie de vie. Enfin elle sera heureuse, elle savait faire face à toute les situations...tout comme les autres. Il s'en sortaient bien avant, il n'y avait aucune raison que cela tourne mal...

« Tu es comme cette Alois II, à toujours vouloir que les autres sois heureux, mais, regarder dans quel monde vous êtes… Des gens se tue, d’autres se déchirent, ou peut-ont dire qu’il est potable ? Mais, le fait de rester ensemble vous aider à passer tout cela, maintenant que tu es partir, je n’imagine pas dans quel état tes amis vont être… »

Colère maintenant, le rouquin souffla bruyamment en l'observant silencieusement. Les autres heureux ? Non il ne voulait pas cela, il était le méchant désormais et s'il avait voulu que les autres soient heureux il aurait continué encore et encore à faire le pot de fleur, a sourire et essayé de faire le bouffon pour que tout le monde rit. Seulement cette époque là était révolue. Rester ensemble ? Il ne faisait pas parti des leurs, il n'en avait jamais fait parti et cette cruelle vérité le frappait chaque jour qui passait. Sinon il saurait quand les choses tournaient mal..mais il se contentait de suivre le mouvement rien de plus ni de moins. Il avait réussi à séparer les jumeaux Lice et Ciel II, il n'avait pas réussit à réconcilier tout le monde. Voilà le bilan. C'était tout.

Déglutissant pour essayer de garder une voix normale quoique pâteuse à cause de tout ce qu'il avait ingéré Grell sourit ironiquement.

''Je t'aurais bien applaudit c'était..beau. Mais je n'ai pas envie là tu vois...le monde peut changer. Je le sais et tu le sais, sinon nous en serions encore aux hommes de cro-magnon a nous taper dessus avec des massues. Maintenant nous utilisons des tronçonneuses et des pouvoirs magiques, il y a une évolution tout de même non?''

Un rire émana de la gorge du shinigami alors qu'il visualisait Ciel II en train de poursuivre Aloïs II avec une massue pour lui cogner sur la tête...heureusement que le monde changeait sinon il serait tristement monotone et l'on s'ennuierait à en mourir. Mourir..tient au fait...

''Abandonné..oui je suis un lâche. Cependant il me semble que quoi que je fasse cela n'a plus aucune importance..les gens sont tous des menteurs de toute façon. Comme lui..si tu veux, tu es libre de penser ce que tu veux...je ne veux pas que les autres soient heureux je veux qu'ils avancent au lieu de rester bloqué sur pause tout le temps. Mais c'est impossible, et mes amis...ils danseront sur ma tombe je l'ai demandé dans mon testament. ''

Il posa les yeux sur la jeune fille, puis sur la rue, et enfin sur la lune. Une nouvelle fois il allait parler dans le vent mais cela n'importait plus..alors qu'il réfléchissait à la situation il continua de parler, comme à son habitude. Il aimait tant cela, même pour dire des stupidités sans nom, à son image...

 ''Belle soirée n'est-ce pas ? ''


avatar
Petite soeur


Messages : 1483
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 21


Ven 17 Fév 2012 - 16:17
''Je t'aurais bien applaudit c'était..beau. Mais je n'ai pas envie là tu vois...le monde peut changer. Je le sais et tu le sais, sinon nous en serions encore aux hommes de cro-magnon à nous taper dessus avec des massues. Maintenant nous utilisons des tronçonneuses et des pouvoirs magiques, il y a une évolution tout de même non?''

La faucheuse laisse un rire s’échapper de ses lèvres.

''Abandonné. Oui je suis un lâche. Cependant il me semble que quoi que je fasse cela n'a plus aucune importance. Les gens sont tous des menteurs de toute façon. Comme lui. Si tu veux, tu es libre de penser ce que tu veux...je ne veux pas que les autres soient heureux je veux qu'ils avancent au lieu de rester bloqué sur pause tout le temps. Mais c'est impossible, et mes amis...ils danseront sur ma tombe je l'ai demandé dans mon testament. ''

Il posa ses yeux sur l’étrange jeune fille et la regarda, puis regarda la rue, et enfin, la lune.

''Belle soirée n'est-ce pas ? ''

« Tu détourne la conversation, c’est vexant … Je ne vois pas en quoi tout cela te gène de parler de ce sujet, après tout, tu es Grell SUTCLIFF, le shinigami, l’homme sans peur, le souffre-douleur de William Thomas Spears ! Tu penses à toi de temps en temps ? Tu ne disais pas aimer ces deux jumeaux ? Et si tu me sors que c’était une relation interdite, je t’achève sur le champ, il y a plein de relation interdite dans le monde, pourtant, on ne laisse pas les gens pour autant ! Et ça se dit adulte ?! Tu comptes faire quoi ? Hum ? Te suicider ? Mais je te signale que les shinigami ne peuvent pas mourir ! Et même, tes amis te chercheraient… Je n’avais jamais eu besoin d’intervenir mais je pense qu’il est temps maintenant. Tu ne serais pas le premier polygame de cette ville, croit moi. Et je parle pour Ciel II, et moi. Je ne tiens pas à récupérer tout ce beau monde en larme, et même si Ciel II ne peut plus mourir à cause de Alois II, et qu’l n’aura jamais le repos éternel, il peut encre aller passer l’éternité en enfer ! Et dieu seul s’est s’il n’y restera pas… »

Elle soupira, elle savait éperdument que tout ceci ennuyais le shinigami rouquin plus qu’autre chose… La ville était magnifique vu d’ici … Elle dénoua d’un geste vif les ruban qui se trouvais dans ses cheveux, elle attrappa les poigner de Grell et les entoura, chacun un, de ses rubans, les serrant aussi fort qu’elle le put pour arrêter l’hémorragie. La demoiselle toute de noir vétue se lécha ses doigts barbouiller de sang en virant au yeux rouge, pour capter le regard de Grell sur elle, il était ton désespéré à ce point ? Au point de vouloir en mourir ? Eh bien, certe, qu’il se tue, enfin, qu’il trouve un moyen !

« Personne n’a réponse à tout, personne ne s’est comment on pourra sauver le monde…Mais une chose est sure… Si les gens commence à en abandonner d’autre, cela n’arrangera pas les choses… Grell, retourne avec tes proches, tu s’est très bien que tu sera triste toute ta vie et que tu le regrettera si tu n’y retourne pas… »

Elle lui fit un tendre sourire pour finir.

« Oui, c’est une magnifique soirée…


avatar
Grell Sutcliff


Messages : 138
Date d'inscription : 25/07/2011
Localisation : Pas loin de ma petite fleur...♥


Ven 17 Fév 2012 - 21:27
Détourner..il n'y avait rien de rond ici si ? Parler, oui ils pouvaient parler...mais de quoi ? Parler d'amour, après tout il était sensé être le shinigami de l'amour, de la mort..celui qui sautait sur tout ce qui bougeait et ressemblait de près où de loin à un beau mec. Bon il y avait Lice aussi..sa moitié, son âme sœur, sauf que son âme se trouvait aussi dans Ciel II..enfin c'était compliqué tout ça. De toute les manière Lice ne l'aimait plus..cela faisait mal mais c'était comme ça. Et puis il faisait ce qu'il voulait à la fin, non mais elle croyait qu'elle allait pouvoir lui donner des ordres comme cela.

Relation interdite..qu'est ce que cela changeait. Le shinigami ne respectait aucune règles, pas même celles qu'il se fixait à lui même. Non ce n'était pas cela qui était gênant..plutôt le fait que tout allait mal se terminer..encore une fois. Ils allaient dans le mur et son naturel optimiste ne voyait aucune échappatoire à cela. Elle essayait de faire quoi au juste en lui racontant la souffrance de Ciel II, l'appitoyer ? Le faire changer d'avis ? Aller en enfer...il n'était pas tout seul. Grell laissait les gens s'il voulait, après tout il était libre de faire ce qu'il voulait non. Dès le début on lui avait imposé ses relations, ses fréquentations...on l'avait humilié parfois. Mais il s'en moquait parce qu'il s'était attaché à ces personnes. Or ce n'était pas une solution. Ne jamais s'attacher aux autre..jamais. Adulte, il ne l'était pas et ne le serait jamais, il était trop idiot pour cela, il n'avait pas perdu cette capacité à croire en l'autre et à s'émerveiller pour devenir un adulte.

Avant qu'il ne puisse réagir ses poignets se retrouvèrent liés par des rubans et le flot de sang se tarit peu à peu. Il ne resta qu'une goutte qui s'écoula dans le vide..Grell la suivit du regard jusqu'à ce qu'elle s'écrase sur le sol avant de tourner les yeux vers celle qui était en train de lui gâcher sa mort..bon mort c'était vite dit puisqu'en tant que shinigami il ne pouvait pas mourir aussi facilement. Il avait bien pensé se décapité avec sa tronçonneuse mais imaginez qu'il ne parvienne pas à détacher sa tête de son corps..cela serait extrêmement gênant comme situation. Et puis se décapiter soi même n'était pas une chose facile à faire.

Désepéré..non plutôt fatigué et découragé...il ne savait pas ce qu'il allait se passer et ne comptait pas intervenir pour le moment..juste regarder et se laisser porter par les événements.

« Personne n’a réponse à tout, personne ne s’est comment on pourra sauver le monde…Mais une chose est sure… Si les gens commence à en abandonner d’autre, cela n’arrangera pas les choses… Grell, retourne avec tes proches, tu s’est très bien que tu sera triste toute ta vie et que tu le regrettera si tu n’y retourne pas… »


Triste toute sa vie ? Le regretter..le shinigami ne connaissait pas ces notions. Il agissait au moment où il y pensait et il ne revenait plus dessus par la suite. De toute les manières ce n'était pas un abandon. Cela faisait longtemps qu'il n'était plus là..peut être n'avait-il jamais été là.

 ''Mes proches...je ne pense pas qu'ils aient besoins de moi pour l'instant. Je suis une ombre rouge..celle qui est présente quand tout va mal. Mais même quand tout va mal ma présence n'est plus toléré désormais..alors...''

Ses pensées se mêlaient et s'embrouillaient alors que la drogue faisait lentement effet. Peut être qu'il allait voir des éléphants roses danser avec des petits lapins blancs..ce serait assez effrayant en fait. Un sourire se perdit sur son visage alors que son regard se voilait légèrement.

''..quelle importance s'il y a un pion qui refuse de faire ce que l'on lui dit..les larmes finissent toujours par se tarir...''


avatar
Hye-ri


Messages : 154
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 19
Localisation : Dans un cimetière à côté d'Undy


Ven 17 Fév 2012 - 22:16
Hye-ri se trouver en haut de la tour de Big Ben de un bon moment déjà à observer ce que les deux personnes fessaient, lassait de rester planté de l'autre côté de la tour à les écoutaient, elle se décida enfin à parler.

-Tel le vent qui vient te frôler la joue tu me sens mais ne me voit pas. Telle une ombre qui marche à tes côtés tu me voit mais tu ne me sens pas. Eh bien toi tu n'es ni l'un ni l'autre car lorsque tu touche une personne, elle te sens et quand elle ouvre les yeux elle te vois. Car tu n'es pas invisible ni insensible, comme la plupart des êtres vivants..bon à part les aveugles...

La vision du sang l'horrifiée à tel point que lorsqu'elle le vit elle détourna les yeux se colla contre le mur en déblatérant d'innombrable suite de mots toutes plus loufoque les unes que les autres, ou plutôt les entendre déblatérer des suites de mots plus loufoque les unes que les autres.

-Tu te dis lâche, inutile? eh bien moi je te dis que tu n'as pas une haute estime de toi même bon pauvre...je t'ai connu sous de meilleur jours que cela tu sais, dans ce monde que les Hommes on fait évoluer selon leur goût, ils n'y ont pas laisser de place pour les lâches ou les inutiles. Le Monde a été fait de manière à ce qu'il y est toujours réponse à toute chose crée, mais pour l'avoir il faut savoir faire des sacrifices. L'ont peux bien mettre sa fierté au placard pendant un temps mais en te traitant de lâche de ton plein gré tu ne l'as pas seulement ranger de côté mais carrément jeter par-dessus la tour pour ne plus la revoir.
Moi je te dis personne en se bas monde ne devrais parler ainsi de lui-même, des personnes te jugerons en bien comme en mal mais cela pour se sentir haut mais ne te rabaisse jamais, c'est la pire des humiliations car si tu te rabaisse tu es mort..


Elle reprit son souffle avant de se mettre à parler de Lice, il faut bien qu'elle s'exprime sur ce qu'elle a pu entendre non?

-En ce qui concerne Lice, je n'étais pas là assez souvent pour juger quoique ce soit mais un jour, seul chez tu vas ressentir un vide qui va se prolonger et même en cherchant à combler se vide tu ne trouveras pas de moyens possible, et un jour il ne serais plus donné à personne de revenir en arrière, car parfois les paroles d'une seule personne peux tout changer mais lorsqu'ils sont à plusieurs n'est ce pas mieux?
Enfin bon après tout ce n'est que mon avis personnel à toi de juger ce que tu préfère faire...


Avant de finir de parler elle ajouta une chose en regardant Grell dans les yeux:

-Dis moi mon petit avant de finir. Ce n'est pas toi par hasard qui est aller fouiller dans mon armoire à pharmacie pour trouver tout ça!?



avatar
Petite soeur


Messages : 1483
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 21


Ven 17 Fév 2012 - 22:51
La jeune demoiselle regarda la nouvelle arrivante, reprenant directement sa couleur d’yeux normal, noire comme la nuit, elle avait malheureusement bannis le blanc immaculé de sa vie…
Pendant que l’ange parlais, oui, une de ses nombreuse capacité : toujours analyser les ondes pour déterminé les espèces de créatures, pendant donc que la fille prononçais son discourt, elle s’’essuya le reste de sang sur ses mains en se les frottant sur sa robe. Elle claqua des doigts et eu une nouvelle tenu : mini-jupe à motif écossait noir, petit haut et gilet de soie, quoi de mieux pour une sortie à Londres que de jouer les filles modeste ? Elle sorti de nouveau, deux long ruban rouge vif de sa poche et se noua sa longue chevelure à l’aide de ses derniers.
A la fin des dire de l’ange, elle eut un léger fou rire, bref, elle avait eu le temps de se changer, en un temps recourt qui plus est !


« Tout le monde à une basse estime de soi même, c’est le propos même des hommes, toujours dégagé de la pitié envers les autres pour être aider à longueur de temps ! Je suis née depuis très longtemps, j’en ai vus des couples brisée et des amours brûlé, mais jamais d’amant abandonné ! »

Elle s’arrêta pour rire, allant droit devant la nouvelle pour lui prendre la main et l’inviter à marcher un peu avec elle, rester debout à rien faire, ce n’était pas vraiment le genre de la démone, elle préféré être active, dans tous les sens du terme. Elle était vieille, elle avait vu la terre naître, mais elle aimait ce faire passer pour la jeune de service, faire l’enfant… Protéger ses proches mais leur laisser vivre leur vie. Elle aurait aimé qu’une personne de raison les rejoigne, une personne comme Aloïs, qu’elle admirait beaucoup, néanmoins, elle ne lui parlait pas souvent, et il n’y avait que très peu de chance qu’il vienne ici…

« La vie mon cher, c’est comme une boite de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber ! Ne jamais abandonner, t’elle est la devise de la famille Phantomhive ! ~ Toujours aller plus haut ! Plus loin ! Et tu n’es point un pion, et je connais au moins une personne qui a besoin de toi ! Qui était là, pour le consoler quand il allait mal ? Qui était la quand il était sur le point de perdre la mémoire ? Toi ! Alors arrête de faire le malheureux pour une fois, relève la tête, lève-toi, et marche mon fils !»

Elle respira un grand coup et s’étendit de tout son long, bras en l’air. Une douce brise s’était levé sur Londres, cela envisageait de bonne nouvelle d’après elle. En rattrapant un grand sourire, la jeune fille sa présentation enfin…

« Je suis Petite sœur, protectrice de Ciel II, ravi de te rencontrer ! »

Tout en s’étirant encore, elle ferma les yeux en respirant doucement. Le vent fessant voleter sa jupe, ses bottes montant à plus de la moitié des genoux, sure qu’elle ne devait pas avoir bien chaud mais, ça lui convenait parfaitement !

« Qu’il fait bon ici ! »


avatar
Grell Sutcliff


Messages : 138
Date d'inscription : 25/07/2011
Localisation : Pas loin de ma petite fleur...♥


Dim 26 Fév 2012 - 15:34
Un courant d'air, une nouvelle personne qui entrait dans la danse..une autre qui avait baissé immédiatement les bras également. La boule présente dans le ventre du rouquin ne cessait d'enfler alors que le mélange circulait lentement dans ses veines pour atteindre son coeur. Curieux mélange que celui de la colère, de la haine avec l'amour et la drogue. On ne savait plus trop ce que l'on faisait ni pourquoi on le faisait...de toute façon quoi que l'on veuille faire il y aura toujours des personnes pour critiquer. Se plaindre et râler que nos choix ne sont pas adaptés.

Les mots arrivaient lentement, prenant leur sens dans son esprit embrouillé, on y parlait d'estime, de sacrifice..de mort aussi. La mort, une délivrance pour certain, un atrocité pour d'autre. Tout le monde en avait peur, même si personne ne l'admettait ouvertement, on la voulait mais quand elle était là on s'y refusait. Un rire qui n'en était pas vraiment un se fit entendre alors que le rouquin se redressait pour s’appuyer contre le mur une jambe repliée devant lui.

Il écouta attentivement chaque discours des deux filles présente en face de lui, où sur les côtés, ça tournait un peu trop pour qu'il puisse savoir avec exactitude ce qui se passait.

"Tu ne sais rien de moi de mon estime et de tout le reste. Je ne me rabaisse pas, je dis tout haut ce que les autres pensent tout bas. Le vide est déjà présent chaque seconde qui passe, chaque minute..mais je ne regrette rien. Je ne suis pas comme vous. Tu parles de pitié..d'être aidé..ai-je jamais demandé de l'aide? Je n'ai besoin de personne et la pitié vous pouvez vous la mettre où je pense. La difficulté des personnes c'est qu'elles se comparent toujours à leur interlocuteur alors que nous sommes tous différents.. "

Un moment pour reprendre son souffle, assembler ses idées. Avant de repartir à l'assaut.

" Des amants abandonnés? Tu ne comprend pas que c'est l'une des causes de tout ce foutoir? Ce n'est qu'une vaste blague et si tu considère que je l'abandonne très bien..."

Elle faisait sa sage, comme si elle avait tout vu, tout entendu. Pourtant Grell était persuadé qu'il était capable de la pousser à bout. De la forcer à s’énerver où baisser les armes s'il le voulait. Il ferait tomber son petit masque arrogant et méprisant qu'elle arborait. Une personne avait besoin de lui? Bah tant pis, qu'est ce que cela lui faisait à lui, quel était son intérêt dans l'histoire si c'était pour devenir fou. Il sourit en tendant les mains devant lui, alors comme ça il faisait son malheureux tout le temps? D'accord là elle le cherchait.

Elle allait le trouver.

"Petit malheureux? Je suis grand, et je ne suis pas malheureux. Pour une fois? Tu trouves que je le fais souvent? Ferme là et ouvre les yeux. Avant de voir la brindille dans l'oeil de ton voisin ôte la poutre du tien."

Paroles calme, définitives Lice ne lui adressait plus la parole depuis un moment par manque de temps..parce que la passion s'était éteinte..il ne savait pas. Et ce n'était pas important, rien ne l'était. Quand à son armoire à pharmacie..peut être qu'il en avait une aussi chez lui, peut être qu'il avait piqué tout ça à sa dernière victime..il ne savait plus trop et s'en moquait d'ailleurs.

" Tu veux que je te les rembourse? ''





Contenu sponsorisé




 

Pas à la hauteur~

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans la hauteur de la solitude...
» [Pic de l'épaule] Hauteur des neiges éternelles
» Hauteur
» « La nostalgie refait surface quand le présent n'est pas à la hauteur du passé. » [PV Rêve de Lotus.]
» Deuzième étape [Hitsaki et Tamina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le cimetière général :: Les topics abandonnés-